Flash sera intégré en standard au navigateur web Google Chrome

Logiciels

S’associant à Adobe, Google veut proposer Flash en standard dans son navigateur web Google Chrome, et en améliorer la sécurité de fonctionnement.

Si Apple voit déjà la mort de la technologie Flash, il n’en va pas de même avec le géant de la recherche Internet Google. En effet, ce dernier vient de se rapprocher d’Adobe, afin de fournir en standard le greffon Flash avec son navigateur web, Google Chrome.

Cette décision permettra de profiter de divers avantages. Tout d’abord, toute personne téléchargeant Chrome, disposera automatiquement de la version courante de Flash. De plus, ce greffon sera mis à jour en même temps que le navigateur. Enfin, Google compte travailler avec Adobe afin de permettre à Flash de travailler au sein du bac sable intégré à Chrome. Ceci est aujourd’hui impossible, le bac à sable empêchant l’accès aux fonctions de base du système d’exploitation. Google devra donc créer une passerelle spécifique permettant à Flash d’accéder aux ressources locales de la machine (fichiers, webcam, etc.). Une fois ce travail achevé, la sécurité de Flash sera optimale.

Google dévoile par ailleurs les premières versions de test de Google Chrome intégrant le greffon Flash : 5.0.360.4 sous Windows et Mac OS X, 5.0.360.5 sous Linux (32 bits uniquement). C’est la mouture 10.1 bêta 3 du greffon qui est présente (10.1.51.95). Pour l’activer, il convient d’ajouter le paramètre –enable-internal-flash à la commande permettant de lancer le navigateur. Notez que la page ‘about :plugins’ permettra également de désactiver les greffons à loisir.

En travaillant de concert avec Adobe, Google reconnait l’importance de la technologie Flash. La firme semble avoir compris qu’elle n’est pas limitée au monde de la vidéo ou de la publicité, mais qu’elle offre également un gros potentiel dans le secteur des applications Internet riches.

Notez que Google travaille aussi – en partenariat avec Adobe, la fondation Mozilla et d’autres acteurs du web – à la redéfinition de l’interface permettant d’implémenter des greffons au sein des navigateurs web. De fait, la version actuelle (une véritable antiquité) pose de multiples problèmes de performances, de stabilité et de sécurité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur