Fleur Pellerin : « Villages Numériques s’inscrit dans l’accélération de la 4G »

4GRéseaux
Stéphane Richard, Pdg d'Orange, et Fleur Pellerin, ministre de l'Economie numérique, conférence de presse Palaiseau 100% fibre

A l’occasion de la présentation de l’expérimentation Villages Numériques, la ministre de l’Economie numérique évoque les avancées du plan France Très Haut Débit.

Dans le cadre du bilan sur l’expérimentation 100% fibre de Palaiseau, Stéphane Richard a souhaité faire un point, aux côtés de Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Innovation et l’Economie numérique, sur les expérimentations « Villages Numériques » évoquées la semaine dernière à l’occasion du 29e congrès de l’Association Nationale des Elus de la Montagne (Anem).

200 foyers concernés

Trois zones ont été retenues : Reynes et Céret dans les Pyrénées Orientales, 12 communes des Ardennes dans les cantons de Carigan et deux autres adjacents, et 19 communes du canton de Nogaro dans le Gers. Environ 200 foyers, sur les 4500 que comptent les zones en questions, sont concernés. L’expérimentation débutera dès la fin de l’année dans les Pyrénées Orientales, et au milieu du premier semestre 2014 pour les deux autres.

Rappelons que l’expérimentation vise à s’appuyer sur l’infrastructure mobile 4G LTE pour apporter une réponse concrète, et rapide, aux besoins en débits dans les zones où la fibre ne se justifie pas économiquement aujourd’hui. « Il sera intéressant de voir comment le LTE va palier l’ADSL, comment gérer la pression capacitaire sur le réseau, et de vérifier les taux d’adoption et les usages des clients », explique le Pdg d’Orange. Et, accessoirement, de définir les offres commerciales.

Appel d’offre pour les modems outdoor

Concrètement, il s’agira d’équiper les foyers de modem-routeurs 4G indoor ou outdoor, selon la configuration du terrain. Pour l’heure, seuls les équipements Huawei sont disponibles en indoor. Un appel d’offre sera lancé auprès des équipementiers dans le courant du premier trimestre 2014 pour alimenter la demande en dispositifs outdoor notamment. Orange exploitera sa bande de fréquences 800 MHz (qui offre une portée environ trois fois plus grande que le 2600 MHz) pour amener le très haut débit sur les zones en question. Seuls les foyers clients d’Orange, bénéficiant de moins de 4 Mbit/s en ADSL, seront éligibles à l’expérimentation, laquelle leur sera proposée sans surcoût d’abonnement. Ce qui permettra notamment de vérifier s’ils continuent, ou non, d’utiliser l’ADSL pour se connecter et dans quelles proportions.

Ces expérimentations de « 4G fixe », également menées par Bouygues Telecom, s’inscrivent dans le plan France Très Haut Débit (THD) présenté en février dernier par le président de la République. Une mission qui vise à apporter le très haut débit sur l’ensemble du territoire dans le courant de la décennie en privilégiant la fibre optique sans négliger les technologies alternatives.

40 demandes de projets France THD

« C’est une demande que j’avais formulée, rappelle Fleur Pellerin (lire Très haut débit : Fleur Pellerin évoque un plan Delta Fibre). Villages Numériques s’inscrit dans l’accélération de la 4G pour l’aménagement numérique du territoire. »

La ministre en a profité pour faire le point sur l’avancée du plan France THD. « 150 millions d’euros ont été engagés il y a 15 jours par le Premier ministre et 150 millions supplémentaires le seront dans les jours qui viennent. La mission a reçu 40 demandes de projets des collectivités. » La première convention sera signée lundi 28 octobre entre l’Etat, la Communauté urbaine de Lille et deux opérateurs.

Les opérateurs s’engagent

Rappelons que ces conventions tripartites types visent à accélérer le déploiement du très haut débit. Notamment en permettant aux collectivités de définir les zones à déployer en priorité, et en engageant les opérateurs à respecter leurs obligations d’investissement et de calendrier. « La convention prévoit de constater les manquements des opérateurs, indique Fleur Pellerin. En cas de carence, nous ne prévoyons pas de sanctions mais les collectivités pourront déployer leur propre réseau avec le soutien de l’Etat. »

Les collectivités concernées par Villages Numériques n’en sont pas encore là. Il faudra d’abord valider le modèle architectural et économique de la « 4G fixe ». Un premier bilan de l’expérimentation devrait être fait d’ici un an.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur