Flou total autour des résultats de Nortel

Cloud

L’équipementier télécoms a renoncé une fois encore à présenter ses résultats. Sous le coup d’une enquête, son action a perdu 50% en trois mois

La situation de Nortel s’empire jour après jour. Alors que les grands équipementiers télécoms retrouvent le chemin de la croissance, le canadien Nortel s’enlise dans des problèmes juridico-financiers, plombant le cours de son action.

Sous le coup d’une double enquête de la part des autorités boursières américaines et canadiennes sur ses pratiques comptables, Nortel est actuellement incapable de publier ses résultats trimestriels ni ses résultats 2003 révisés. Les comptes devaient être présentés le 29 avril dernier mais Nortel n’a pas encore achevé ses vérifications comptables. Aucune nouvelle date n’a été annoncée. Conséquence, les investisseurs sont inquiets et le titre du groupe a perdu la moitié de sa valeur depuis février. Les autorités canadiennes de régulation du marché ont imposé au groupe de faire toutes les deux semaines le point sur l’évolution de ses vérifications comptables, pour lesquelles le groupe est assisté par Ernst & Young. Nortel a réaffirmé que le nouveau calcul de ses résultats mettrait probablement en évidence une baisse de 50% de son bénéfice net en 2003, ainsi qu’une réduction des pertes nettes précédemment annoncées pour 2002 et 2001. Il y a quelques semaines, une grande partie de l’équipe dirigeante, dont le P-dg Franck Dunn, a été limogée par le conseil d’administration, jetant une fois encore le trouble sur le n°1 du matériel de télécommunications en Amérique du Nord.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur