Pour gérer vos consentements :
Categories: LogicielsOpen Source

La Fondation Linux boute les indépendants de son board

Organisation à but non lucratif dédiée à la promotion de l’OS libre et aux développements collaboratifs dans l’entreprise, la Fondation Linux a modifié ses statuts le 15 janvier dernier. La possibilité d’élire des administrateurs au conseil de l’organisation pour les membres individuels de la Fondation (parmi lesquels des développeurs du noyau Linux) est supprimée.

Auparavant, les membres individuels (qui déboursent 99 dollars par an pour adhérer) pouvaient élire « deux [des 16] membres du conseil d’administration de l’organisation, ce qui permettait à la communauté d’être représentée », a relevé dans un billet de blog le développeur et membre de la Fondation Linux Matthew Garrett. Désormais, tous les membres du board seront élus par les entreprises qui soutiennent la Fondation (l’adhésion leur coûte entre 5000 et 500 000 dollars par an).

La primeur aux « Big » sponsors

Ce changement pourrait barrer la route du board à certains profils, dont celui de Karen Sandler, directrice de l’organisation Software Freedom Conservancy, qui promeut la licence GPL et a soutenu des poursuites en Allemagne contre VMware, un des sponsors de la Fondation. Interrogée par Network World, Sandler redoute que les sièges dévolus à la communauté ne le soient plus à l’avenir, et que des problématiques sensibles soient écartées. Mais elle ne s’étonne pas du contrôle exercé par les bailleurs de fonds. Il faut dire que le développement du noyau Linux est plus que jamais une affaire de professionnels (80 % des développements) et de grands groupes qui les emploient.

Lire aussi :

Noyau Linux : le ‘big business’ prend le pas sur les développeurs bénévoles

crédit photo © Julien Tromeur / Shutterstock.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago