Fragilisé, Bouygues Telecom se séparerait de 20 % de son personnel

Réseaux
bouygues-telecom-sans-contact

Avec une seconde place devenue hors de portée et la concurrence de Free, Bouygues Telecom se retrouve dans une position très inconfortable, et envisagerait des licenciements massifs… avant la revente ?

Bouygues Telecom pourrait réduire drastiquement ses effectifs, indique Le Figaro dans son édition de lundi.

Selon les syndicats, jusqu’à 2000 emplois sur les 9000 que compte l’opérateur seraient menacés, soit plus de 20 % des effectifs de la société. Aucune annonce ne sera faite avant les élections européennes du 25 mai, précise le quotidien.

Un numéro trois fragilisé

Cette décision serait la conséquence directe de la reprise de SFR par Numericable (voir « Vente de SFR : Numericable s’impose à Vivendi »). Une vente qui renforce l’ensemble SFR/Numericable et permet de l’asseoir solidement en seconde position du marché des télécoms.

Bouygues se retrouve ainsi définitivement condamné à la troisième place, talonné par un Free particulièrement agressif, qui lui grignote rapidement des parts de marché. Et ce malgré le lancement des offres low cost B&You.

Plusieurs voies ont été évoquées pour permettre à Bouygues Telecoms de sortir de la crise : la revente à Free ou à un opérateur étranger comme Telefónica, ou la signature d’un accord de mutualisation des réseaux avec Orange (qui remplacerait alors celui signé avec SFR). Voir à ce propos notre article « Après la fusion SFR-Numericable : Bouygues Télécom se cherche un avenir ».


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Bouygues Telecom ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur