Fragilisé, SanDisk pourrait tomber dans l'escarcelle de Samsung

Cloud

Le géant de la carte mémoire vaut tout de même 3 milliards de dollars

On le sait, les spécialistes des mémoires ‘flash’ traversent une mauvaise passe avec des prix qui fondent comme neige au soleil. Un des rois du secteur, l’américain SanDisk subit de plein fouet ce revers de fortune : sa valeur en bourse a chuté de 59% depuis le début de l’année et, au dernier trimestre, le groupe fait état d’une perte de 68 millions de dollars.

Fragilisé, le fabricant devient une proie facile. Une proie qui intéresserait fortement Samsung.“Nous examinons plusieurs opportunités concernant SanDisk mais rien n’a été décidé”, a expliqué un porte-parole de Samsung, le numéro deux mondial des puces. Reste que la valeur de SanDisk approche les 3 milliards de dollars. Il s’agirait alors du rachat le plus important opéré par le sud-coréen.

Rappelons que SanDisk est le premier client de Samsung qui est le premier fabricant mondial de mémoires Flash Nand (qui équipent les cartes mémoires) devant Toshiba.

Une telle opération permettrait donc à Samsung de mieux concurrencer son rival japonais Toshiba qui avait annoncé en février qu’il comptait investir 16 milliards de dollars en commun avec SanDisk pour construire deux usines de semi-conducteurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur