France: 9,5 millions d’adeptes du haut débit, +44% en un an

Régulations

Le rythme des abonnements ne faibilit pas, notamment grâce aux offres triple-play et à la VoIP

On comptait dans notre pays 200.000 abonnés haut débit en 2000. Ils sont aujourd’hui 9,46 millions, selon les derniers chiffres, à fin 2005, du régulateur des télécoms. Sur un an, la croissance atteint plus de 44%. En bref, le haut débit poursuit son envolée, à haute vitesse grâce au succès du triple-play qui permet d’accéder via une seule box au haut débit et surtout à la Tv et la téléphonie sur IP.

Selon l’Arcep, le nombre d’abonnements a augmenté de près d’un million en trois mois, entre octobre et décembre. L’ADSL, majoritaire, supporte 8,9 millions d’abonnements. Wanadoo est toujours de loin, le leader du marché avec (au 31 décembre 2005) avec 4,5 millions d’abonnés contre 1,6 million pour Free et 1,2 million pour Neuf Cegetel. Les autres technologies d’accès n’obtiennent que des miettes. Le câble rassemble 560.000 abonnés contre 454.000 il y a un an. Malgré la concentration du secteur et une politique commerciale plus agressive, les cablo-opérateurs ne parviennent pas à séduire en masse même si le parc de clients progresse de 15% sur un an. Les autres types d’accès comme la BLR, le satellite ou encore la fibre optique sont très marginaux avec 5.600 abonnés contre 3.239 il y a un an. La France est donc le champion européen du haut débit. Si notre pays compte un peu moins d’abonnés que la Grande-Bretagne, le taux de pénétration est le plus important d’Europe. De même que le temps passé sur la Toile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur