France : écrans plats et cathodiques font jeu égal

Régulations

C’est une première. Les ventes d’écrans plats ont bondi de 90% en 2006

Pour la première fois en France, on a vendu autant d’écrans plats que d’écrans cathodiques. En 2006, les ventes d’écrans plats se sont envolées de 90% à 2,66 millions d’unités tandis que celles de tubes cathodiques reculaient de 20% à 2,69 millions, estime le Syndicat des industries de matériels audiovisuels électroniques (Simavelec) dans une étude sur l’électronique grand public.

La baisse des prix est le principal moteur de cette tendance. Le Simavelec souligne ainsi qu’un téléviseur LCD de 82 cm revenait en moyenne à 1.200 euros en 2006 contre 3.000 euros en 2004.

La prédominance du bon vieux tube cathodique va donc prochainement prendre fin en France. Cette année, les ventes des écrans LCD et Plasma devraient bondir de 50% tandis que les téléviseurs classiques vont décrocher de 70%.

Le chiffre d’affaires des tubes cathodiques n’a plus représenté que 14% du total des ventes contre 53% en 2004 et sa part devrait se réduire à 6% en 2007.

Selon une association professionnelle japonaise, la demande mondiale pour les téléviseurs LCD devrait augmenter en moyenne de 23,4% par an dans les cinq prochaines années.

La demande pour les téléviseurs LCD devrait passer de 37,1 millions d’unités en 2006 à 106,2 millions d’unités en 2011, représentant 53,1% du marché des téléviseurs cette même année, indique la JEITA (Japan Electronics and Information Technology Industries).

La JEITA estime que le marché des téléviseurs à écran plasma devrait augmenter de 18,6% en moyenne par an et atteindre 22,8 millions d’unités en 2011 , soit 11,4% du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur