France : le dégroupage total concerne 25% des abonnements haut débit

Régulations

Le pays compte 16,2 millions d’abonnés ADSL et câble

Fort logiquement, le taux de progression des abonnements haut débit en France poursuit son tassement. Selon le dernier bilan de l’Arcep, le régulateur des télécoms, notre pays comptait au 31 mars dernier, 16,2 millions de clients haut débit soit une progression de 19% (+2,55 millions) sur un trimestre. Il y a un an, cette progression était de 30,6%. Le rythme de progression annuelle fléchit depuis le troisième trimestre 2006, note l’Arcep.

L’ADSL reste le moyen d’accès privilégié puisqu’il concentre 15,47 millions d’abonnements.

L’information à retenir est le nouveau record battu par le dégroupage total avec 4 millions de lignes. Il concerne désormais un quart des abonnements haut débit. Aujourd’hui, 69,7% de la population française peut bénéficier d’une offre en dégroupage partiel ou total. A ce jour, 3.190 répartiteurs ont raccordés par les opérateurs alternatifs et par les collectivités locales dont le rôle dans le dégroupage est de plus en plus important.

Ainsi, au cours du premier trimestre de l’année 2008, le nombre d’accès dégroupés a progressé de 334.000 accès.

Le régulateur note également que la croissance du parc d’accès totalement dégroupés est supérieure à celle du parc total d’accès achetés sur le marché de gros du haut débit sur DSL, en raison des différentes migrations et de l’extension de la zone de couverture du dégroupage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur