France: l’informatique dans de plus en plus de foyers

Régulations

Les ventes d’ordinateurs progressent notamment grâce à l’engouement pour Internet. Mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne

Une nouvelle étude illustre une fois encore la progression de l’informatique et de l’Internet au sein des foyers français. Menée par l’INSEE, elle montre que début 2004, 45% des Français possédaient un ordinateur (ils n’étaient que 15% en 1996) et 31% étaient abonnés à Internet.

Internet et ordinateur sont désormais étroitement liés: trois quart des ménages ayant acheté un ordinateur en 2003 ont accès au Net en 2004 alors qu’ils n’étaient qu’un sur trois en 1996. Ainsi, 68% des ménages disposant d’un ordinateur ont une connexion à Internet soit près d’un tiers des ménages français. L’ordinateur portable remporte un succès croissant, il représentait un tiers des ventes en 2004. Mais ces chiffres en progression ne doivent ma masquer une réalité plus difficile: l’informatique concerne encore les ménages les plus aisés. Selon l’étude, les ménages les plus modestes ont certes investi dans un ordinateur (29% en 2004 contre 7% en 1996) et pris un abonnement à Internet (15% en 2004 contre 7% il y a huit ans), mais ces ménages “restent deux fois moins équipés et trois fois moins connectés que le quart le plus riche (52% connectés contre 80% du quart des plus aisés)“. On retrouve ce phénomène dans les ventes de PC portables, grandes stars de l’année 2004. Ce sont les diplômés de l’enseignement supérieur (20%), les plus aisés (15%) et les moins de 40 ans (12%) qui choisissent le portable à la place, ou en complément, de l’ordinateur fixe. Le niveau d’éducation creuse également la différence: plus le ménage est diplômé, plus il est équipé et connecté à Internet. Les ménages ouvriers sont deux fois moins équipés en micro-ordinateur par rapport aux cadres (44% contre 81%, et trois fois moins connectés à Internet (23% contre 67%). Pour autant, même au sein des foyers dits les moins aisés, on observe des disparités. Ainsi, agriculteurs et artisans adoptent plus vite le couple informatique/internet que les employés et les ouvriers (voir encadré). Agriculteurs et artisans branchés

Toujours selon l’étude l’Insee, les agriculteurs et artisans ont comblé une part importante de leur retard par rapport aux ménages de cadres en équipement d’ordinateurs et accès internet. 63,3% des artisans et 62,6% des agriculteurs possèdent désormais un micro-ordinateur. Ils étaient respectivement 19,9% et 14,5% en 1996. Les employés mais surtout les ouvriers adoptent quant à eux plus timidement l’ordinateur. Tandis que les employés sont 52,9% à être équipés (15% en 1996) les ouvriers ne sont que 44% (9% en 1996). Pour l’accès à internet, la progression chez les agriculteurs et les artisans est encore plus impressionnate. En janvier 2004, la moitié des agriculteurs (50,1%) avait accès à la Toile, contre 5,3% en 1996. Quant aux artisans, ils étaient 41,2% contre 7,2% en 1996.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur