France: nouvelle escroquerie en ligne

Régulations

L’abus de confiance était d’un genre nouveau et aurait fait quelque 300 victimes. Le site en question promettait une rémunération mensuelle plus qu’alléchante contre paiement d’une cotisation

La gendarmerie de Trévoux (Ain) a ouvert une enquête concernant une escroquerie sur Internet qui aurait fait des centaines de victimes, consistant à promettre jusqu’à 10.000 dollars de revenus mensuels moyennant une cotisation de 20 dollars par mois, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

L’enquête a été ouverte début avril, après la découverte d’un site par un gendarme de Trévoux, Géry Rotsaert, qui cherchait sur Internet des propositions de travail à domicile pour sa femme, a-t-il expliqué à l’AFP, confirmant une information diffusée sur France 3. Le site, fermé à la mi-avril, demandait aux internautes de verser une cotisation de 20 dollars par mois et promettait de leur verser jusqu’à 10.000 dollars mensuels en échange du recrutement de nouveaux membres, sans proposer de produit à vendre. Le montant de l’escroquerie n’est pas connu, selon les gendarmes. Quelque 300 victimes de ce système se sont déjà fait connaître, mais aucune n’a porté plainte, selon la même source. Le site était hébergé en France tandis que la société, dépourvue de tout salarié, était basée à l’étranger. Les gendarmes ont pu faire le lien avec 500 autres sites fonctionnant sur le même système pyramidal, pour les trois-quarts hébergés aux États-Unis ou au Canada, et qui pourraient avoir fait des milliers de victimes, selon Géry Rotsaert.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur