En France, on surfe en très haut débit à 27 Mbit/s

Réseaux
France surfe tres haut debit (crédit photo © Dmitriy Shironosov - shutterstock)

En moyenne, on surfe à 8 Mbit/s en France. Dont à peine plus de 5 Mbit/s en ADSL.

La vitesse moyenne des accès Internet fixes s’élève à 8,27 Mbit/s en France au premier semestre 2012.

Une moyenne tirée vers le haut par les accès FTTx (fibre à domicile et câble très haut débit) malgré leur faible nombre (moins de 1,3 million au 30 juin, contre plus de 21 millions de lignes xDSL). Les deux technologies couvrent plus de 99 % des connexions Internet fixes du pays.

Dans les détails, on surfe en moyenne à près de 5,4 Mbit/s en ADSL et à plus de 27 Mbit/s en FTTx. Si l’écart entre les débits descendants des technologies ADSL et FTTx est important (plus de 5 fois), il est sans comparaison avec celui des débits montants : 641 kbit/s pour l’ADSL contre 5,6 Mbit/s pour le FTTx. Soit 8 fois plus.

Le câble tire le haut débit vers le bas

Ce dernier est néanmoins faiblard face aux 50 ou 100 Mbit/s symétriques proposés par la fibre optique. Il est tiré vers le bas par les offres de Numericable qui, de part sa technologie hybride (backbone en fibre optique et terminaisons en coaxial), ne peut offrir plus de 5 Mbit/s de bande passante en voie montante. Or, le câblo-opérateur recense l’essentiel des abonnés haut débit en France (plus de 500.000 contre 250.000 en fibre optique).

Ces résultats sont issus du baromètre de DegroupTest réalisé à partir du test de débit proposé sur son site. Ce qui donne une moyenne globale des utilisateurs des services de DegroupTest, mais pas nécessairement une image réelle de l’état des connexions en France. Néanmoins, le grand nombre d’échantillonnage (plus de 3,2 millions d’utilisateurs sur le semestre) fournit une tendance assez fiable pour se rapprocher des usages réels.

L’ADSL régresse

À noter que les débits ADSL ne progressent pas systématiquement. Au premier semestre 2012, le débit descendant moyen s’élève à 5,396 Mbit/s contre 5,966 Mbit/s au second semestre 2011. Soit un recul de 9,5 %. Alors que les débits FTTx progressent de 25.657 à 27.375 Mbit/s (+6,7 %), signe probable que les abonnements aux offres fibre optique à domicile progressent.

Crédit photo © Dmitriy Shironosov – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Imbattable sur le navigateur web Internet Explorer ?


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur