France Télécom améliore la qualité de la VoIP

Régulations

L’opérateur a mis au point un nouveau codage de la voix. Histoire d’en finir
avec les échos et les grésillements ?

La VoIP c’est bien pratique et en plus c’est quasiment gratuit. Mais parfois, la qualité sonore des conversatoins laisse à désirer. Voix métallique, grésillements, écho, micro-coupures sontparfois au rendez-vous.

Pour autant, les grands équipementiers travaillent à améliorer cette technologie adoptée par de plus en plus de Français. Thomson a ainsi présenté le HD Sound . Le groupe souligne que cette innovation est comptable avec la LiveBox de France Télécom et l’AOL Box . Pour autant, il faudra posséder un téléphone compatible. L’ennemi est clairement identifié: il s’agit de détourner les internautes de Skype dont la qualité du service est parfois critiquée.

Aujourd’hui, France Télécom annonce avoir mis au point une nouvelle norme de codage de la voix: la G.729.1. “C’est la première norme de codage de la voix en bande élargie capable d’interfonctionner avec la norme de bande étroite G.729. Cette dernière est largement déployée dans les infrastructures existantes de voix sur IP. La nouvelle norme permettra ainsi de faciliter et d’optimiser le déploiement d’une téléphonie de haute qualité sur IP. Les terminaux et équipements réseau de nouvelles et anciennes générations pourront facilement cohabiter”, explique l’opérateur dans un communiqué.

Le codage de la voix en bande élargie améliore la qualité de la téléphonie sur IP. Le son haute qualité obtenu améliore la sensation de présence et le confort d’écoute. Ce nouveau format de compression et de décompression (codec) de la parole permet d’améliorer la qualité de service et l’efficacité des réseaux de la voix sur IP.

La norme G.729.1 assure un même niveau de qualité sur fixes (avec ou sans fil) et sur mobiles, grâce à une meilleure résistance aux pertes de paquets IP et un fonctionnement dit “scalable”. En effet, le flux audio compressé G.729.1 peut être décodé au meilleur débit possible parmi 12 débits (entre 8 kbit/s et 32 kbit/s) en tenant compte des contraintes de chaque utilisateur (accès réseau, terminal). On peut ainsi prévenir une congestion du réseau et préserver la qualité de service, ajoute le groupe.

Cette nouvelle norme répond aux exigences des services intégrés sur IP avec un seul codec. Elle permet par ailleurs de diminuer les coûts induits par les opérations successives de codage/décodage liées aux différents formats utilisés. Elle va permettre d’optimiser la voix sur IP en favorisant le développement de nouveaux terminaux et de services convergents sur IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur