France Télécom dégraisse sa division R&D

Régulations

325 postes seront supprimés dans l’Hexagone. les salariés concernés par ce plan sont localisés en Bretagne sur les sites de Rennes et Lannion

C’est un coup dur pour les chercheurs de l’opérateur historique. L’annonce a été officialisée le 27 mars 2008 mais les chercheurs bretons qui vont voir leur effectif réduit de 10% s’inquiètent de cette mesure.

Le détail de ce plan de restructuration sera communiqué dans les jours à venir, a priori à la date du 24 avril prochain.

Selon le quotidien Les Echos, 325 postes seront supprimés sur les 3.500 postes existants.

La CFDT, interrogée par le journal économique qualifie cette mesure de“remède de cheval”d’autant que pour tous les chercheurs concernés l’avenir rime forcément avec innovation technologique.

La pilule est donc d’autant plus dure à avaler qu’elle semble totalement en inadéquation avec les attentes du marché.

D’ailleurs, les investissements en R&D sont régulièrement qualifiés de stratégiques par la direction de FT. Une contradiction de plus avec la mesure annoncée ce jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur