France Télécom en ligne, Orange future marque unique

Cloud

Les revenus de l’opérateur historique progressent mais la marge se replie

Peu de surprises dans les résultats de France Télécom, il faut dire que l’opérateur historique avait bien préparé le terrain auprès de la communauté financière.

Au premier trimestre 2006, le groupe fait état d’un chiffre d’affaires de 12.813 millions d’euros contre 11.261 millions (+10,3%). En données comparables, la croissance ressort à 2,2%. La marge brute opérationnelle a atteint 4.670 millions d’euros contre 4.376 millions (+6,7%), en hausse de 0,1% seulement en données comparables, c’est-à-dire en tenant compte de l’acquisition d’Amena en Espagne et de la cession de FT Cable. La marge a reculé à 36,5% contre 37,7% en données historiques et 37,2% en pro forma. Dans un communiqué, le groupe attribue ce repli à la progression des frais commerciaux (+9% en données comparables). “La pression concurrentielle s’est accrue en Europe, alors que le nombre de nouveaux clients des services mobiles et du multiservices Haut Débit ADSL, acquis par France Télécom au cours du 1er trimestre 2006 (soit 2,85 millions pour les services mobiles et l’ADSL), se situe à un niveau comparable à celui réalisé au 1er trimestre 2005”, souligne-t-il dans un communiqué. Sur le premier trimestre, l’opérateur a augmenté le nombre de ses clients de 16,8% à 147 millions. Bond de la VoIP et du haut débit mobile L’évolution est positive dans les services de communication personnels (mobiles), avec une hausse de 7,4% à 6.633 millions. Orange, qui compte 86,5 millions d’abonnés (+34,3%) revendique 2,2 millions clients haut débit (Edge et UMTS), soit un bond de 45% par rapport au 31 décembre. Les services de communication résidentiels (fixe) accusent une baisse de 2% en données comparables à 5.562 millions, en dépit d’une hausse du nombre de clients ADSL en Europe à 8,1 millions (+10% par rapport à fin 2005), dont 4,9 millions en France, soit une part de marché de 49,8%. Le groupe revendique 2,4 millions de Livebox. Il affiche aussi 1,2 million de clients pour la voix sur IP (VoIP), soit une progression de 45% en trois mois. Les services entreprises subissent un recul de 6,3% à 1.919 millions d’euros, avec une chute de 15,4% de la téléphonie fixe. Prévisions confirmées et nouveaux services Lors de son assemblée générale, vendredi, le groupe avait maintenu tous ses objectifs, à savoir une croissance organique des ventes d’environ 2% pour 2006, ainsi qu’une baisse du taux de MBO de 1 à 2 points. Il avait réitéré son intention de verser un dividende de 1,20 par action au titre de 2006, contre un euro pour 2005. France Télécom prévoit le lancement au second trimestre de nouveaux services internet et mobiles sous la bannière unique Orange. Les investissements nécessaires n’ont pas été révélés. Le groupe va notamment lancer avec TPS des chaînes de TV en haute-définition, à l’occasion de la prochaine Coupe du Monde de football. Les chiffres clés

-Augmentation de 16,8% du nombre total de clients du Groupe à 147 millions au 31 mars 2006 (+8,5% en données à base comparable. -8,1 millions de clients ADSL en Europe (soit une hausse de 10% depuis le 31 décembre 2005) dont 4,9 millions en France, soit une part de marché ADSL Grand Public de 49,8% en France -2,2 millions de clients Haut Débit mobile, soit une hausse de 45% depuis le 31 décembre 2005 -1,2 million de clients France Télécom en VoIP au 31 mars 2006 en France, soit une hausse de 45% depuis le 31 décembre 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur