France Télécom et Deutsche Telekom établissent un record?ensemble

Réseaux

Vous avez bien lu, ce n’est pas un effet d’optique! Le courant est rétabli entre les deux géants qui coopèrent à nouveau, avec la complicité d’Alcatel

Le 3 décembre dernier, une expérience a consisté à valider un débit record de transmission en point à point: 1,28 Térabits/seconde sur une liaison de 430 km en fibre optique monomode (norme UIT-TG.652) sur une partie du réseau de France Télécom.

Le débit nominal ainsi obtenu est 16 fois supérieur à celui des 10 Gigabits/s normalement utilisé. Ce record a été atteint en utilisant 8 canaux de 170 Gbits/s. A l’origine de ce record, un projet de recherche européen, baptisé Toprate, qui a débuté en 2001. Alcatel, France Télécom et Deutsche Telekom ont mené en collaboration une expérimentation de transfert optique, d’un Térabit/seconde (soit 1000 Gbits/s). L’objectif de ce projet est de démontrer la capacité des réseaux déjà existants à supporter le très haut débit et de confronter les technologies actuelles. Il s’agit de pousser encore les performances des réseaux pour les générations futures (160 Gbits/s voire plus, par canal). La réussite de cette expérimentation prouve que les fibres actuelles (monomodes) peuvent faire face à l’accroissement des débits. En outre, elle confirme l’avance d’Alcatel en matière de transmission optique. La “trahison” d’avril 1999 semble loin, lorsque Deutsche Telekom avait tourné le dos à France Télécom suite à la rupture brutale d’un accord, pourtant scellé quatre mois auparavant et prévoyant des participations croisées entre les deux groupes (lire notre article). Cette collaboration pourrait ainsi contribuer à mettre un terme à plusieurs années de brouille entre les deux «ex-partenaires ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur