France Télécom et Vivendi lorgnent Tunisie Télécom

Régulations

Les deux groupes ont confirmé avoir postulé dans le cadre des enchères pour acquérir 35% de l’opérateur tunisien

Qui va l’emporter ? C’est encore un mystère puisque le vainqueur ne sera désigné qu’au terme de la mise aux enchères.

A priori, il ne devrait y avoir qu’un tour, à moins que les offres les plus intéressantes ne soient séparées que d’un écart de 10%. Une méthode astucieuse pour faire grimper les propositions. Parmi les concurrents, l’on trouve donc France Télécom, Vivendi mais aussi Portugal Telecom plongé dans une véritable effervescence du secteur dans son pays (lire notre article), Telecom Italia, le groupe sud-africain MTN, Oger et Saudi Télécom, Etisalat et Tecom. Les Echos indique que certains groupes ont évoqué la possibilité d’une association pour peser plus lourdement sur les négociations ; le journal parle d’un rapprochement possible entre le saoudien Oger et Telecom Italia . À noter : Bouygues Télécom s’est retiré de la course. Ambitieux, l’opérateur historique de Tunisie estime qu’il va récolter 1,7 milliard de dollars de cette privatisation, rappelons que le groupe est presque en position de monopole dans le secteur des mobiles avec plus de 70% de parts de marché. Du côté de France Télécom, on espère bien remporter la mise après les rachats ratés de Telsim (Turquie) et Telindus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur