France Télécom mettra bientôt MobiNil dans sa poche

Réseaux

France Télécom reprend ses discussions avec Orascom en vue d’acquérir la quasi totalité des opérateurs mobiles égyptiens MobiNil et ECMS.

France-Télécom/Orange poursuit ses discussions avec Orascom Telecom Media and Technoloy Holding S.A.E (OTMT) en vue d’accroître sa participation dans le capital de MobiNil. L’opérateur égyptien cellulaire est actuellement détenu à auteur de 71,25  % par France Télécom et 28,75 % par OTMT. L’opérateur mobile égyptien ECMS, majoritairement détenu par MobiNil, est également concerné par la transaction éventuelle.

Ces nouvelles discussions étaient prévues dans le cadre du pacte d’actionnaire que Stéphane Richard, le PDG de France Télécom, s’était empressé de faire signer en 2010 lors de son arrivée à la tête de l’entreprise pour mettre fin au conflit qui agitait les deux coactionnaires depuis plusieurs mois. « FT et OTMT ont signé un protocole d’accord non-engageant concernant leurs participations dans MobiNil et ECMS », souligne le groupe français dans un communiqué. ECMS est détenu à hauteur de 51 % par MobiNil, 20 % par OTMT et 29 % en flottant.

Accélérer sa présence dans la région

Naguib Sawiris, propriétaire d’OTMT, serait prêt à vendre 20 % de ses parts. Une information que ne commente pas Orange. L’acquisition se ferait à hauteur de 202,5 Livres égyptiennes (EGP) par action ECMS (25,34 euros environ). France Télécom « lancerait alors une offre d’achat au même prix portant sur le flottant d’ECMS, conformément aux dispositions légales en vigueur », précise l’intéressé. OTMT conserverait alors 5 % du capital d’ECMS.

Avec les 20 % d’OTMT, la part détenue par l’opérateur français s’élèverait alors à 91 % du capital de MobiNil, considéré comme le plus gros opérateur de la région avec une valeur marchande évaluée à 2,3 milliards de dollars. En possédant la quasi-totalité de MobiNil et ECMS, France Télécom se donne les moyens d’accélérer sa présence au Moyen-Orient et en Afrique. La croissance des revenus issus des marchés en voie de développement fait partie des lignes directrices du plan Conquête 2015 présenté par son PDG Stéphane Richard en mai 2011.

L’opération reste cependant soumise à l’approbation de l’Autorité égyptienne des marchés financiers (EFSA).

Crédit photo © Air0ne – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur