France Télécom reste solide, 8 millions d'abonnés ADSL

Cloud

Malgré la crise, l’opérateur historique confirme ses objectifs annuels

Face à la tempête, France Télécom a plié mais n’a pas rompu. Au troisième trimestre, le groupe fait état d’un chiffre d’affaires de 13,55 milliards d’euros, en légère hausse de 0,35% sur un an (+2,3% à base comparable). Un résultat conforme à ses attentes.

Sa marge brute opérationnelle est restée quasi-stable (-0,1%) à 5,091 milliards, soit un taux de marge brute opérationnelle de 37,6%, contre 37,7% un an plus tôt.

Serein, l’opérateur dit ne pas constater de ralentissement due à la crise, excepté en Espagne et dans quelques pays émergents. En France, il mise sur “une solide performance dans un contexte de moindre croissance économique”, selon les termes de son communiqué.

Le groupe confirme du coup tabler pour 2008 sur la génération d’un “cash-flow organique” supérieur à 7,8 milliards d’euros, le maintien du taux d’investissement à environ 13% du chiffre d’affaires et la stabilité du taux de marge brute opérationnelle.

Du côté des activités, Orange a encore accru sa domination sur le marché français de l’ADSL. Le FAI compte désormais 8,08 millions d’abonnés, soit une augmentation de 240.000 clients et une part de marché de 49,5%.

En Europe, on compte 12,39 millions de clients ADSL contre 11,45 millions à la même date, l’année précédente.

214.000 nouveaux clients se sont abonnés à l’offre d’IPTV d’Orange (pour un total de 1,7 million) et la nouvelle offre satellitaire a déjà séduit 70.000 clients.

Dans le mobile, l’opérateur revendique 209.000 nouveaux abonnés. L’Arpu, atteint 32,5 euros dont 14,3 euros provenant de l’abonnement, 7 euros des appels et les 11,2 euros restants pour les services Internet. Un an avant, ce revenu global était de 29,9 euros et seule la part des appels était plus élevée (7,9 euros).

Le nombre de clients haut débit mobile s’établit à 23,2 millions en hausse de 81% en un an dont 9,9 millions en France. Sur la période, Orange a vendu 216.000 iPhone 3G.

Le dégroupage a atteint 6 millions de lignes téléphoniques, soit 300.000 lignes dégroupées supplémentaires. Le dégroupage total atteint 4,574 millions de lignes, en augmentation de 306.000 lignes.

Les Services de Communication Entreprises enregistrent une progression trimestrielle de 1,2% à base comparable. L’inflexion par rapport au premier semestre (en hausse de 2,9%) reflète le tassement attendu des ventes d’équipements.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur