France Télécom se félicite d’un bénéfice en hausse

Cloud

Le groupe a bénéficié du dynamisme de ses filiales Orange et Wanadoo. Le fixe et Equant sont orientés à la baisse

L’opérateur historique confirme avoir retrouvé le chemin de la croissance. France Télécom annonce pour le troisième trimestre une progression de 27,1% de son résultat d’exploitation, à 2,8 milliards d’euros.

Le résultat d’exploitation avant amortissement des immobilisations (REAA, ancien résultat brut d’exploitation ou EBITDA), s’élève sur la période à 4,7 milliards d’euros, en hausse de 8,9%. Le chiffre d’affaires trimestriel s’est établi à 11,6 milliards d’euros, en recul de 2,7% en données historiques. En données pro forma, le chiffre d’affaires a progressé de 3,3%. Sur les neuf premiers mois de l’année, les revenus ressortent à 34,5 milliards, en légère hausse de 0,2% (+3,7% en pro forma). Ce recul du chiffre d’affaires s’explique selon l’opérateur par la baisse de l’activité liée aux cessions de Télédiffusion de France (TDF) et du câblo-opérateur néerlandais Casema, ainsi que l’impact négatif des taux de change (427 millions d’euros). Orange et Wanadoo tirent toujours la croissance La croissance est due aux activités mobiles d’Orange: 4,6 milliards d’euros, en hausse de 4,2% par rapport au troisième trimestre 2002. L’opérateur a séduit 1,3 million de nouveaux clients pendant le trimestre. Et Wanadoo (filiale Internet) confirme sa percée: ses revenus sont en hausse de 28,3% à 639 millions (voir notre information, par ailleurs). Les activités fixes continuent, comme à chaque trimestre, à s’effriter avec un repli de 5,8% à 4,3 milliards d’euros. Sur le trimestre écoulé, France Télécom a vu ralentir la baisse de ses parts de marché en local, à 76,7%. Le recul s’établit à 1,1 point au troisième trimestre, contre -1,3 point au deuxième trimestre et -1,8 point au premier. Du côté d’Equant, la filiale de services aux entreprises multinationales de France Télécom, le groupe annonce une contraction de 2,6% de son chiffre d’affaires sur un an, à 712 millions de dollars. Avec ces chiffres globalement bons, France Télécom a confirmé son objectif de réaliser un bénéfice d’exploitation supérieur à 9,2 milliards d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2003. Le groupe a aussi maintenu sa prévision d’une croissance du chiffre d’affaires 2003 comprise entre 3 et 5%. Et il a légèrement relevé son objectif de résultat d’exploitation avant amortissement des immobilisations (REEA, ancien EBITDA) à 17 milliards d’euros, contre 16,8 milliards précédemment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur