France Télécom se sépare de sa branche suisse

Réseaux

La filiale suisse du groupe France Télécom – Orange sera revendue à des fonds d’investissement, par le biais d’Apax Partners. Une transaction d’un montant de 1,6 milliard d’euros.

France Télécom – Orange a annoncé qu’il se sépare de sa filiale suisse. Elle sera revendue à des fonds d’investissement, par l’entremise d’Apax Partners. Cette annonce a été présentée peu avant Noël.

La transaction est soumise à l’approbation des autorités helvétiques compétentes, en particulier celles de la concurrence, précisent nos confrères d’ITespresso. Elle sera présentée au conseil d’administration de France Télécom – Orange d’ici le 10 janvier 2012 « pour approbation ».

« Les parties se sont accordées sur une valeur d’entreprise de 2 milliards de francs suisses soit 1,6 milliard d’euros pour Orange Suisse, correspondant à un multiple d’EBITDA estimé 2011de 6,5 fois », précise l’opérateur dans son communiqué.

Une solution de secours

En qualité de troisième opérateur mobile, France Télécom – Orange avait lancé une procédure de fusion avec le numéro deux Sunrise (Swisscom restant le leader). Mais l’initiative visant à une concentration du marché avait été retoquée à l’époque par le régulateur suisse en charge de la stabilité de la concurrence (COMCO).

La reprise en main par Apax Partners d’Orange Suisse peut donc être vue comme une sortie de secours du marché suisse pour France Telecom.

Selon Dow Jones, au moins trois groupes d’investisseurs figurent parmi les favoris pour reprendre Orange Suisse : Apax Partners, Providence Equity Partners et un consortium composé de Xavier Niel (Iliad-Free), de Goldman Sachs Private Equity et de Doughty Hanson.

Crédit photo : © Auremar – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur