France Télécom s’intéresse à Amena, opérateur mobile espagnol

Cloud

L’opérateur historique confirme son intérêt pour cette filiale du géant hispanique Auna, valorisée autour de 9 milliards d’euros

France Télécom va-t-il reprendre le chemin des acquisitions de taille et de la croissance externe? Désormais assaini, le groupe peut se renforcer sur les marchés européens où il n’est pas présent et notamment en Espagne. Il serait ainsi intéressé par la reprise d’Amena, deuxième opérateur mobile espagnol avec 9 millions d’abonnés, filiale du géant Auna. Une information confirmée par une porte-parole de l’opérateur.

Ce dossier n’est pas une nouveauté. Auna, qui regroupe activités mobile et câble est à vendre depuis plusieurs mois. Mais jusqu’à présent, seule une vente globale aux enchères du groupe était envisagée. Ce qui ne convenait pas à France Télécom. Or, on sait désormais qu’une vente par appartements se précise. “France Télécom ne s’est pas inscrite dans le processus de vente aux enchères d’Auna. Comme indiqué précédemment, l’acquisition d’un ensemble regroupant les deux activités mobile et câble n’avait pas d’intérêt pour France Télécom”, a déclaré cette porte-parole à Reuters. “Depuis lors, l’hypothèse d’une vente séparée des activités mobile et câble est apparue envisageable. Dans ce nouveau contexte, le président de France Télécom a demandé que soit étudié l’intérêt de l’acquisition de l’actif mobile en cohérence avec la stratégie d’opérateur intégré au niveau européen et la présence du groupe dans les domaines de la téléphonie fixe et du haut débit en Espagne”, a-t-elle ajouté. Plusieurs offres ont été déposées pour la reprise de l’opérateur espagnol mis en vente par ses principaux actionnaires Endesa, Union Fenosa et Santander. Mais il faudra avoir les reins solides. Car la filiale mobile d’Auna est valorisée autour de 9 milliards d’euros. Il faudra également rassurer les actionnaires de l’opérateur historique. Certains ayant été échaudés par certaines grosses acquisitions faites dans le passé et qui se sont transformées en cauchemar, comme MobilCom en Allemagne…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur