France Télécom sur les rangs pour reprendre le turc Telsim

Cloud

C’est clair, l’opérateur historique français repart dans une logique d’acquisitions

Comme au bon vieux temps ! France Télécom qui a retrouvé la santé après de longs trimestres difficiles a de nouveau faim. L’opérateur multiplie les projets de croissance externe faisant frissonner les actionnaires du groupe qui se souviennent des dérapages de l’entreprise il y a quelques années… Qui a parlé du retour de la bulle spéculative ?

Après le rachat de l’espagnol Amena pour plus de 60 milliards d’euros, après son dépôt de candidature à la privatisation de Tunisie Télécom la semaine dernière, le groupe français annonce son intention de concourir à la privatisation de l’opérateur turc Telsim. La Turquie fait figure d’Eldorado pour les opérateurs mobiles. Face à la saturation des marchés matures, les groupes de téléphonie mobile mettent le cap à l’Est. “C’est un pays intéressant, avec une population nombreuse et un faible taux de pénétration”, explique Vodafone, également sur les rangs. Car France Télécom est loin d’être le seul candidat à cette reprise. Vodafone, Telenor, AFK Sistema, Orascom, MTC et Wataniya, Koc, Sabanci et Dogan etc…, en tout 13 candidats ont déposé une offre. Telsim affiche 8 millions d’abonnés. La Turquie a fixé un prix plancher de 2,8 milliards de dollars. Les candidatures officielles devront être déposées avant le 5 décembre pour une adjudication prévue le 13 décembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur