France Télécom teste le haut débit sans fil ‘rural’

Régulations

L’expérience se déroule dans un village des Pyrénnées qui n’a pas accès à l’ADSL

On le sait, ni l’ADSL, ni le câble ne couvre la totalité du territoire français. Loin de là. Les opérateurs, poussés par l’Etat, mais aussi par les régions, multiplient depuis peu les initiatives pour permettre à tous d’accéder à l’Internet à haut débit. Diverses options sont testées: le satellite, la fibre optique, le réseau électrique…

Dernière expérience en date, celle menée par France Télécom et Alvarion à Loudenvielle dans les Pyrénées, un village n’ayant pas accès à la technologie DSL. Alvarion est une société israélienne qui propose des solutions d’accès télécoms sans fil à haut débit. Le test, mené autour du musée de Loudenvielle, va permettre à des personnes situées dans le musée et ses environs de se connecter à Internet à grande vitesse à partir d’ordinateurs portables. Nouvelle stratégie L’accord avec France Télécom est, selon Alavarion, d’envergure modeste mais démontre un changement de politique des grands opérateurs dans les pays développés qui se tournent vers le haut débit sans fil, un secteur en forte croissance, pour raccorder les zones rurales et la périphérie des villes. France Télécom multiplie les expériences alternatives à l’ADSL. L’opérateur a pour objectif de proposer l’Internet à grande vitesse sur la quasi-totalité du territoire en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur