France Télécom teste le Wireless IP et Wi-Fi en Bretagne

Régulations

France Télécom, à la recherche de solutions alternatives pour couvrir en hauts débits les zones non couvertes par l’ADSL, expérimente en Bretagne une architecture inédite: elle combine la technologie radio du Wireless IP et la couverture de proximité en Wi-Fi

C’est à Val-de-Rance, dans les Côtes d’Armor, que France Télécom R&D expérimente à petite échelle une solution alternative visant à donner accès à Internet à haut débit à 512 kb/s sur des zones non couvertes par l’ADSL.

La solution testée combine le WIP (Wireless IP)- proche du Wimax promu par Intel, et le Wi-Fi. La couverture ‘communale’, dans un rayon de 15 kilomètres, est assurée par la technologie radio Wireless IP (WIP). Dans le cas présent, une station d’émission est installée sur un pylône et dessert des bornes Wi-Fi. Les bornes Wi-Fi, avec une portée de quelques centaines de mètres, prennent donc le relais en local. Pour se connecter, l’internaute doit disposer d’un abonnement, d’une antenne et d’un modem. Pour l’utilisateur, la solution est transparente. Un abonnement à un fournisseur d’accès est requis, France Télécom ou un autre fournisseur. Sur la zone de couverture l’internaute accède à un débit de 512 kb/s, comme annoncé. La technologie expérimentée par France Télécom appartient aux projets en cours d’expérimentation et destinés à assurer la couverture géographique des accès haut débit sur laquelle s’est engagé l’opérateur historique: à savoir 90% de la population. WIP+Wifi rejoint donc les autres solutions, celles couplant satellite et Wifi ou Ethernet et fibre optique Wimax en ligne de mire

WIP + Wifi préfigure le futur Wimax (

Worldwide Interoperability for Microwave Access), une technologie en attente de normalisation qui pourrait entrer en application industrielle dès 2005. Wimax est une technologie d’accès sans fil à 20 Mb/s sur un canal de 7 Mhz, et d’une portée d’une quinzaine de kilomètres France Télécom pourrait s’en inspirer pour faire évoluer progressivement la BLR (Boucle locale radio) ou anticiper le développement de réseaux d’interconnexions sans fil, voire à plus long terme la convergence des réseaux fixes et mobiles. Selon France Télécom, les premiers équipements conformes à la norme Wimax en cours d’élaboration sont attendus à partir de 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur