France Télécom veut augmenter son capital de 30 milliards…

Cloud

L’opération sera effectuée “dès que possible”. Une assemblée générale doit valider l’émission. Et il faudra le vote d’une loi.

Cette augmentation est prévue depuis la fin de l’année 2002. Mais elle devra recevoir l’aval des actionnaires. Ces derniers devront autoriser l’émission de nouveaux titres pour un montant maximal de 30 milliards d’euros.

Le lancement de l’opération se fera dès que possible c’est à dire entre la publication des résultats 2002 (le 5 mars) et les vacances de juillet. Mais il faudra attendre une loi modifiant le législation de 1996 qui dispose que l’Etat détient directement plus de la moitié du capital social de l’opérateur. Or, c’est un établissement public, l’Erap, qui détiendra désormais les actions de l’Etat et souscrira à l’augmentation de capital. Il faudra donc l’autoriser. L’assemblée générale du groupe doit aussi permettre de solder une fois pour toute l’affaire MobilCom. Les actionnaires devront autoriser l’émission de titres à durée indéterminée, remboursables en actions France Télécom, correspondant à un montant maximal de 6,1 milliards d’euros. Cette somme est destinée aux nombreux créanciers de l’opérateur allemand: Nokia, Ericsson et 17 banques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur