Franck Cherel, Parade ” Nous avons inventorié plus de 80 cas d’usage de chaussure connectée”

CloudProjets

Silicon Innovation Awards 2018 – Lauréat de la Mention Spéciale du Jury, Parade développe une gamme de chaussures de sécurité connectées pour les professionnels. 3 questions à Franck Chérel, son directeur général.

Présentez nous Parade et les problématiques que vous adressez ?
Franck Cherel – Parade est le premier fabricant français de chaussure de sécurité, filiale du Groupe Eram, avec un effectif de 140 collaborateurs. Nous réalisons 26 millions de chiffres d’affaires,
Notre mission : protéger l’homme. 1 travailleur français sur 6 est équipé de nos chaussures. 
Nous sommes les premiers industriels au monde à proposer une chaussure de sécurité de série connectée, dotée d’une sécurité active pour les travailleurs isolés qui représentent 1,5 millions de personnes en France. Le principe est d’alerter les secours le plus rapidement possible en cas de problème, comme la chute, et de géolocaliser le porteur.
Dotée de nombreux capteurs, la chaussure transmet en toute autonomie ses informations sur le cloud, sans l’aide d’un smartphone. Le dispositif utilise la technologie LoRa. L’emploi de ce type de technologie associée à une gestion de l’électronique optimisée, permet une autonomie de plus de 3 mois sans rechargement des batteries. Conçu pour ne pas modifier les habitudes du porteur, la chaussure est sûre et confortable pour être portée à chaque instant.

Comment appréhendez-vous l’innovation ?
L’innovation est dans notre ADN depuis 40 ans : technique de production ultra moderne, confort du chaussant avec les brevets de Voûte Plantaire suspendue et la fameuse bulle d’air insérée sous le talon. Avant tout, nous avons mis nos clients au cœur de nos préoccupations. Nous avons développé des Labworks, auxquels nous invitons les utilisateurs à nous faire part de leur envies, de leurs problèmes. Nous avons des collaborateurs pluri-disciplinaires, formés régulièrement, passionnés par les nouvelles technologies, qui n’hésitent pas à transgresser les codes et hybrider les technologies. Le tout fonctionne grâce à un solide budget investissement et R&D.

Quels sont vos axes de développement ?
Nous avons une roadmap très ambitieuse en ce qui concerne la chaussure connectée. Nous avons déjà inventorié plus de 80 cas d’usage que nous allons développer progressivement. Avec de solides et prestigieux partenaires, nous avons obtenu un FUI (Fond Unifié Interministériel) pour continuer à approfondir le sujet de la bulle digitale autour du travailleur augmenté au sein de l’usine 4.0. Sujet capital pour la prochaine décennie : comment redonner toute sa place à l’homme dans le processus de production de plus en plus complexe sans le transformer en un Robocop.

De plus, nous avons avons développé une chaussure connectée à l’attention des seniors en perte d’autonomie selon une technologie très similaire. Cette chaussure s’appelle e-vone (lire Yvonne). Nous nous adressons à nos millions d’ainés qui veulent continuer à vivre libre et rassurés.
Relayée par plus de 1 000 médias dans le monde entier et dont une vidéo virale sur les réseaux sociaux a totalisé plus de 24 millions de vues, c’est un problème sociétal majeur que modestement à notre échelle nous tentons de minimiser. C’est également une formidable vitrine du savoir faire technologique français. Aujourd’hui notre équipe IOT & IA s’étoffe et l’équipe marketing et commerciale part à la conquête du monde

 
 

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur