François Fillon vise la couverture totale du très haut débit pour 2025

FibreRéseaux

Le Premier ministre a dévoilé les 7 projets pilotes d’expérimentation du déploiement du très haut débit en région. Les premiers tests opérationnels sont attendus pour le premier semestre 2011.

« Notre responsabilité, c’est d’engager dès aujourd’hui le déploiement des infrastructures de demain. » François Fillon a profité de son passage à Mortain (Manche), lundi 6 décembre, consacré au volet numérique du programme d’investissements d’avenir voulu par Nicolas Sarkozy en 2009, pour dévoiler les sept lauréats des projets pilotes visant à mettre en oeuvre le déploiement du très haut débit (THD) sur le territoire français.

Les 7 projets* en question mettront en oeuvre des expérimentations pour tester, « en grandeur nature », l’installation de réseaux en fibres optiques dans les zones peu denses. Une expérimentation qui s’effectuera en partenariat avec les opérateurs télécoms. Ces expérimentation doivent démarrer avant la fin de l’année (autant dire aujourd’hui même) afin d’initier les tests de déploiement opérationnels dans le courant du premier semestre 2011.

Objectif? Assurer la « une couverture totale du territoire en 2025, a assuré le Premier ministre dans son discours. C’est un chantier qui va mobiliser les pouvoirs publics, mais aussi tous les acteurs de la filière pour les dix prochaines années au moins. » Rappelons que, dans le cadre du Grand emprunt, l’Etat consacrera 2 milliards d’euros au déploiement des infrastructures THD et haut débit en régions. Auxquels s’ajoutent 2,5 autres milliards consacrés au développement des usages numériques.

Dans ce cadre, François Fillon a annoncé le lancement de 4 appels à projets, ce mardi 7 décembre. Les trois premiers portent sur les développement de technologies autour du logiciel embarqué, de la numérisation et la valorisation des contenus culturels scientifiques et éducatifs, et de la sécurité et la résilience des réseaux de télécommunications. Un 4e projet, consacré à au développement de la culture scientifique et technique et l’égalité des chances, sera précisé ultérieurement.

Accompagné d’Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie et de l’Economie numérique, le Premier ministre discourait dans l’enceinte de l’usine Acome qui figure parmi les leaders européens de la production de fibre optique. Son dirigeant, Régis Paumier, n’a pas hésité à critiquer le manque de visibilité quant au déploiement du très haut débit en zones rurales, craignant un nouveau risque de fracture numérique. Ainsi, si les opérateurs ont initié les déploiement de la fibre optique résidentielle dans les zones fortement peuplées, « la situation des zones moins denses nous paraît beaucoup moins claire », selon des propos rapportés par La Manche Libre. « Le développement concomitant des nouvelles infrastructures numériques dans les zones urbaines et dans les territoires ruraux » est donc primordial à l’avenir numérique du pays.

Souhaitons que les projets sélectionnés ouvrent la voie au développement rapide des infrastructure à très haut débit en région. Parallèlement à ces annonces, le Premier ministre a également évoqué les projets similaires en matière d’énergies marines (5 projets), des réseaux électriques intelligents (1 projet), et de l’économie sociale et solidaire (1 projet). Le financement des aides de l’Etat pour l’ensemble des projets s’élève à 53,1 millions d’euros pour un volume d’investissement de 137,5 millions.

___
* Communauté de communes Cœur de Maurienne (Savoie); Conseil régional d’Auvergne/commune d’Issoire (Puy-de-Dôme); Conseil général de Seine-et-Marne/commune de Chevry-Cossigny; Conseil général de Lozère/commune d’Aumont-Aubrac; Commune de Sallanches, (Haute-Savoie); Manche Numérique – commune de Saint-Lô (Manche); Commune de Mareuil-sur-Lay-Dissais (Vendée).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur