Fraude bancaire à l’italienne

Cloud

Un accro de l’informatique aidé de toxicomanes arnaque en ligne les clients de banques italiennes

La police turinoise a arrêté neuf personnes soupçonnées d’avoir détourné de l’argent de comptes bancaires, via internet. D’après

La voce du 5 juillet, des clients se sont aperçus que des ordres de virement qu’ils n’avaient jamais effectué, avaient vidé leur compte, pour un total de 20.000 euros. 30.000 supplémentaires devaient suivre, mais les banques, alertées, ont stoppé le processus. Deux astuces En cause : un jeune accro de l’informatique, qui a employé deux méthodes. Le désormais classique envoi d’e-mail au nom de la banque, demandant les coordonnées confidentielles, pour un motif quelconque (phishing). Et, plus sophistiqué, l’intrusion dans la mémoire de l’ordinateur des malchanceux, pour y enregistrer les clés d’accès aux comptes. Un cerveau et huit comptes L’instigateur de la fraude s’était entouré de huit collaborateurs, toxicomanes ou autres individus démunis. Ces derniers s’étaient contentés d’ouvrir un compte, et d’encaisser les virements. En paiement de ce service, ils conservaient 5% de la somme. Bref, non seulement il faut se méfier des courriers électroniques, mais, en plus, il est indispensable de veiller à blinder son ordinateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur