Free améliore son ADSL mais retarde son offre sur fibre optique

Régulations

Prévue initialement pour juin, l’offre ‘fibre optique’ ne sera déployée qu’à
la rentrée

Les freenautes intéressés par un accès en fibre optique devront attendre septembre pour profiter des joies du très haut débit. Dans un entretien à Metro, Maxime Lombardini , nouveau directeur général du groupe Iliad a précisé que les offres seront présentées cet été mais que l’ouverture au public interviendra à la rentrée. Initialement, les premières offres devaient être lancées en juin.

Il s’agit de la deuxième inflexion de Free en matière de fibre optique. Après avoir annoncé qu’il entendait investir un milliard d’euros dans cette technologie d’ici 2012, le groupe a ramené en mars son objectif pour 2006-2007 de 300 millions à 160 millions.

A la rentrée, l’offre concernera quelques arrondissements parisiens avant d’être étendue. Marseille, Montpellier et Valence seront concernés. D’autres communes pourront rejoindre cette liste. « Quand une collectivité locale vient nous voir, cela peut aller très vite », explique Maxime Lombardini.

Free proposera un accès FTTH (fiber to the home), c’est à dire de point à point. Le débit proposé sera de 50 Mb/s en symétrique à un prix de 29,99 euros par mois. Iliad ne change pas une recette qui fonctionne.

Rappelons que France Télécom a annoncé le lancement d’une offre fibre non symétrique à 100 Mb/s pour 44,90 euros par mois dans des immeubles parisiens (3e, 4e, 6e, 7e, 13e et 16e arrondissements), à Asnières sur Seine, Boulogne Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Rueil-Malmaison et Villeneuve la Garenne.

En province, certains quartiers de Lyon, Poitiers et Toulouse sont également concernés par ce pré-déploiement.

L’offre sera ensuite étendue aux 5e, 15e et 1er arrondissement de Paris, dans des quartiers de Clichy la Garenne, Levallois et Neuilly-sur-Seine et à Poitiers, Marseille, Lille, Toulouse et Lyon.

Orange cible 150.000 à 200.000 clients raccordés sur une base de plus d’un million de clients raccordables fin 2008. Les investissements cumulés pour la période 2007-2008 sont évalués à 270 millions d’euros.

Contrairement à Free, France Télécom a opté pour le GPON (Giga Passive Optical Network).

Neuf Cegetel, qui a lancé des offres à Pau et à Paris en avril, a annoncé en mars un investissement de 300 millions d’euros d’ici 2009.

Un nouveau logiciel pour la Freebox En partenariat avec Broadcom, Free va intégrer dans ses équipements ADSL la solution logicielle DslSafe, permettant de corriger les erreurs de transmission liées aux perturbations des lignes ADSL et d’améliorer la qualité de l’ensemble des services diffusés sur la Freebox : meilleur débit, qualité de la voix IP accrue et meilleure qualité d’image sur Freebox TV.Avec ce nouveau logiciel basé sur la technologie Phy-R de Broadcom, le taux d’erreurs mesuré sur les lignes de Free a été divisé par un facteur 10 : le débit s’est amélioré notablement sans augmenter la latence (ping), affirme l’opérateur.En outre, ce protocole permet d’étendre l’offre Freebox TV à des abonnés qui, jusqu’à présent, étaient inéligibles à ces services en raison des erreurs présentes sur leurs lignes.Cet ajout logiciel est réservé aux possesseurs de Freebox v4 et 5.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur