Free condamné à indemniser 21 abonnés grenoblois

Régulations

La filiale du groupe Iliad a été condamnée à indemniser 21 abonnés ainsi que la branche grenobloise de l’association UFC-Que Choisir

Une victoire qui fera assurément date pour l’UFC-Que Choisir. Par voie de communiqué, l’association de défense des consommateurs a annoncé la condamnation du fournisseur d’accès Free devant les tribunaux.

Récapitulatif. Une vingtaine d’abonnés à Free, 21 exactement, faisaient état depuis des mois de difficultés récurrentes à se connecter ainsi que de difficultés à téléphoner gratuitement en France et à l’étranger. Leur calvaire s’est prolongé durant de longs mois.

La branche grenobloise d’UFC-Que Choisir, ayant eu vent du dossier, s’est chargée de porter l’affaire devant les tribunaux. Condamné le 28 octobre pour non respect du code de la consommation, le fournisseur d’accès est dans l’obligation d’indemniser ses abonnés. Le juge a en outre estimé que le FAI avait “[manqué] de considération” et s’était montré indifférent aux problèmes de ses clients.

Les usagers recevront, à titre d’indemnités, une somme allant de 400 à 830 euros. Une somme à laquelle la filiale du groupe Iliad devra ajouter 50 euros en guise de remboursement de frais de procédure. L’association grenobloise percevra 2.000 euros pour le préjudice collectif des consommateurs ainsi que 1.000 euros au titre du préjudice subis par l’association.

Nul ne sait encore si Free fera appel de cette décision ou pas. Contactée par la rédaction de Silicon.fr, une porte-parole de la société a déclaré ne pas avoir d’informations à fournir. “Nous ne commentons jamais les décisions de justice“, a t-elle précisé.

Rappelons que cette décision fait suite à une condamnation précédente. En juillet, le tribunal de Paris avait déjà condamné le fournisseur d’accès pour sa hotline. Les usagers confrontés à des problèmes de connexion ont dépensé de petites fortunes pour joindre par téléphone le service de soutien technique. Le tribunal, jugeant le fournisseur d’accès responsable, l’a condamné à verser 550 euros à chaque plaignant ainsi que 20.000 euros à l’association.

Et il semblerait que cette toute récente condamnation soit loin de conclure les déboires judiciaires de Free avec ses abonnés. Selon l’association de défense des consommateurs, le fournisseur d’accès devrait comparaître devant un juge de proximité grenoblois le 19 novembre ainsi que le 28 janvier

2008. A chaque fois, 21 abonnés tenteront de faire valoir leurs droits.

Free n’est pas en reste, puisqu’il poursuit l’UFC pour diffamation… L’opérateur reproche à l’association de l’avoir qualifié “d’autiste”face au mécontentement de certains de ses clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur