Free conserve sa licence WiMax et reprend le déploiement

Régulations

Le Conseil d’Etat rejette le recours de Neuf Cegetel. La licence nationale d’Iliad (Free), héritée du rachat d’Altitude Téléom, est confirmée. Et d’ici quelques jours, on connaîtra la liste des autres détenteurs de licences WiMax en France

Free va encore une fois agacer la concurrence. Alors que les licences WiMax régionales vont bientôt être attribuées, le trublion de l’Internet pourra exploiter la seule licence nationale du marché. Le Conseil d’Etat a en effet rejeté le recours de Neuf Cegetel.

Dans un communiqué, l’opérateur “prend acte du long retard engendré par cette procédure délibérément abusive qui l’a pénalisé et en tirera les conclusions juridiques qui s’imposent” Et de poursuivre: “IFW et le Groupe Iliad peuvent donc reprendre la création d’équipements innovants et le déploiement du Wimax en France”, sans donner plus de détails. Rappelons que les cartes PC WiMax sont encore rares et les intentions de Free en matière de WiMax sont encore floues… Le FAI prépare-t-il une offre nomade comme il a annoncé il y a quelques mois ? L’annonce surprise d’une offre nationale WiMax de Free est une pilule bien dure à avaler pour les concurrents d’Iliad. Et notamment pour Neuf Cegetel et France Télécom qui ont remué ciel et terre, un peu tard, pour tenter d’empêcher Iliad de lancer son service. Neuf Cegetel avait déposé en avril 2006 un recours auprès du Conseil d’Etat pour contester la licence nationale WiMax détenue par Iliad. Il avait d’abord déposé une demande d’abrogation auprès du régulateur des télécoms. En vain. Neuf Cegetel juge que la licence a été “détournée” de son usage initial car elle était destinée à Altitude Telecom. Il estime qu’Iliad aurait dû “rendre la licence”. La concurrence s’agace de voir Iliad, seul détenteur d’une licence nationale, prendre tout le monde de court en lançant son offre. Car tous les autres doivent attendre que le régulateur affecte les licences régionales, ce qui doit être fait cet été (publication des licences attribuées le 6 juillet). Pourtant Neuf Cegetel devrait d’abord s’en prendre à lui-même ! Explication : en 2003, cette licence nationale appartenait à Neuf Telecom (qui se mariera ensuite avec Cegetel). Or, l’opérateur n’en voyait pas vraiment l’utilité. Il décide alors de la rendre à l’Arcep qui la récupère et la ré-attribue à Altitude Télécom qui commence à l’exploiter. En 2005, Iliad rachète Altitude et la rebaptise IFW.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur