Pour gérer vos consentements :

Free devient opérateur 4G en Guadeloupe et Martinique

Free va devenir opérateur mobile 3G/4G en Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, La Réunion et Mayotte. Soit l’ensemble des territoires pour lesquels la filiale d’Iliad avait déposé son dossier auprès de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) lors de l’appel à candidature en mai dernier. Mieux, Free obtient une licence 4G en 800 MHz (qu’il ne possède pas en métropole) pour la totalité des régions visées à l’exception de la Guyane où il s’y contentera du 900 MHz en plus du 1800 MHz, du 2100 MHz et du 2600 MHz.

Free entend investir quelque 100 millions d’euros dans ces nouveaux projets. Pour y appliquer une stratégie similaire à celle déployée aujourd’hui en métropole. Autrement dit, des offres très concurrentielles. « Le Groupe Iliad va assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole, indique l’opérateur. Le Groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie. » La concurrence est prévenue.

La 4G le 1er décembre

Le nouvel entrant se partagera le marché avec Orange Caraïbe, Outremer Telecom (SFR), Digicel AFG, Dauphin Telecom, SRR (SFR), ZEOP Mobile et BJT Partners également retenus pour opérer sur tout ou partie des territoires d’outre mer. Le régulateur avait reçu 25 dossiers. Précisons néanmoins que sur la Réunion et Mayotte, le groupe de Xavier Niel opérera via Telco OI dont il est co-actionnaire avec le Groupe Axian (anciennement Hiridjee). Telco OI y opère déjà en 2G et 3G. Soulignons également que ZEOP Mobile (Groupe Océinde) est, avec Free, le seul nouvel opérateur entrant sur ce marché en évolution. Mais il n’opère qu’à La Réunion déjà bien couverte par SRR.

Les licences attribuées, il reste maintenant répartir le positionnement des fréquences dans chacune des bandes avec chacun des intéressés. Ce à quoi va maintenant s’atteler l’Arcep lors des prochaines semaines. La 4G pourra être commercialisée sur ces territoires dès le 1er décembre prochain. « Le déploiement du réseau sera lancé sans délai », annonce Free pour l’ensemble des territoires où il opérera sous sa propre marque. Les Réunionnais et les Mahorais devront patienter encore quelques mois, prévient l’opérateur.

Les candidats des différents territoires retenus par l’Arcep

Lire également
L’Arcep retire les fréquences à 3 opérateurs d’Outre-Mer
Fusion Numericable-SFR : Outremer Telecom annule ses augmentations tarifaires
Altice vend les mobiles d’Outremer Telecom au malgache Telma

crédit photo © Tomas Urbelionis – shutterstock

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago