Free envisage de devenir MVNO

Régulations

La mobilité est le nouveau cheval de bataille du FAI (et de ses concurrents)

Le quadri-play sera-t-elle la nouvelle potion magique des fournisseurs d’accès à Internet français ? On peut le croire tant les initiatives se multiplient. L’ajout de la brique ‘mobilité’ à l’ADSL, la VoIP et l’IPTV pourrait en effet s’avérer payant. Encore que cela reste à vérifier.

Neuf Telecom a déjà lancé son combiné fixe/mobile Twin. Orange de son côté lancera à la rentrée une offre similaire baptisée Unik. Alice et Club-Internet s’apprêtent également à se lancer dans le mobile, selon des informations dévoilées récemment par les Echos (lire notre article).

Free n’est pas en reste. On le sait. Seul détenteur d’une licence WiMax nationale, il entend offrir prochainement une offre de nomadisme convergente. “S’ils ont acheté cette licence, c’est pour le nomadisme”, nous expliquait Jean-Paul Rivière, patron d’Altitude Télécom, ancien propriétaire de la licence. “Ils vont mettre l’accent sur le nomadisme et ils vont très bien le faire”.

En mars dernier, Michaël Boukobza, directeur général d’Iliad déclarait: “Nous voulons proposer une offre nomade à nos clients utilisant la technologie Wi-Max dans quelques années”.

Pour autant, Free se garde bien de donner une date de lancement et les détails d’une telle offre. Lors de l’acquisition de la licence, en septembre 2005, Xavier Niel, directeur délégué en charge de la stratégie d’Iliad expliquait:

“le WiMax est une option pertinente à horizon 3 à 5 ans pour le développement du Groupe en complément des activités actuelles de Free.”

Car il faut dire que les équipements, notamment les cartes PC, ne sont pas encore prêts. Et la couverture en est encore à ses débuts. En attendant, Free pourrait tenter l’aventure MVNO, en devant opérateur mobile virtuel.

Selon le magazine Challenge, le FAI serait actuellement en discussion préliminaire avec Orange et SFR mais aucune décision n’a encore été prise.

En devenant MVNO, Free pourrait offrir un vrai service de mobilité en attendant que le WiMax soit effectivement déployé. A terme, l’on pourra imaginer des combinés Wi-Fi/WiMax qui viendraient en plus concurrencer les offres 3G des opérateurs traditionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur