Free lance le 118 818, les renseignements gratuits

Régulations

Le trublion de l’Internet surprend son monde avec ce service quasiment gratuit

Encore une fois, Free lance un pavé dans la marre. Deux jours avant la disparition du ’12’, l’historique numéro des renseignements téléphoniques, Iliad, la maison mère du FAI annonce le lancement du 118 818, son service maison.

Sans campagne de publicité, sans préavis, Free tente de s’imposer sur un marché où les 118 XYZ se battent à coup de campagnes de communications massives. Mais Free a un atout de taille, il promet la gratuité contre 1 à 2 euros pour les services concurrents! Dans un communiqué diffusé le 1er avril (mais il ne s’agit pas d’un poisson), Free s’explique. “Depuis des années, les sociétés éditrices de services de renseignements téléphoniques se sont enrichies sur le dos des consommateurs. L’arrivée des numéros en 118 XXX n’a fait qu’exacerber cette tendance, rendant cette pression tarifaire insupportable, certains acteurs n’hésitant pas à facturer une demande de renseignement à 1,70 euro (soit plus de 100 minutes de communications locales depuis une ligne fixe France Telecom en France Métropolitaine en heures creuses), sans compter le prix de mise en relation et la communication surtaxée. Le groupe Iliad, fidèle à sa stratégie de faire profiter les consommateurs des meilleurs services au meilleur prix a décidé de proposer le premier service de renseignements téléphoniques intégralement gratuit” Il est vrai que Free avait obtenu un numéro lors du tirage au sort effectué par le régulateur. Mais le fournisseur était resté muet sur ses intentions. On comprend mieux pourquoi ! Avec cette annonce, Free bouleverse le modèle économique mis en place par ses concurrents et pourrait très vite tirer son épingle du jeu. D’autant plus qu’Iliad a une bonne expéprience dans les annuaires. Rappelons que le groupe a lancé, à l’époque du minitel, le 36 17 Annu. Free abat donc la carte de la gratuité. Mais comme s’applique-t-elle ? L’appel vers le 118 818 et la recherche du renseignement sont donc gratuits depuis une ligne fixe France Télécom ou depuis la Freebox. La mise en relation est elle gratuite mais la communication est payante. Iliad précise que cette mise en relation est facturée au tarif équivalent à celui de l’opérateur historique. La recherche inversée est elle aussi payante. Evidemment, du côté de la concurrence, la pilule est difficile à avaler. Surtout du côté des trois géants que sont le 118 218 (The Number), le 118 000 (Telegate) et le 118 712 (France Télécom) qui ont dépensé des millions d’euros en pub. Avec cette simple annonce, faite au bon moment, Free marque les esprits et pourrait vite s’emparer d’importantes parts de marché. Quasiment gratuit, le 118 818 ne génèrera pas d’énormes revenus pour Iliad (qui peut largement s’en passer). Mais il pourrait constituer un formidable produit d’appel. Si la qualité de service est au rendez-vous.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur