Free lance ses femtocell Révolution

Réseaux
femtocell antenne 3g (crédit photo © Yabresse - shutterstock)

Free vient d’officialiser le lancement de ses femtocell. Gratuites, ces antennes 3G résidentielles améliorent le signal des abonnés en limite de réseau. Et l’élargit par la même occasion. Réservée aux abonnés Freebox Révolution.

Free fait ses premiers pas dans l’univers des femtocell, les mini antennes mobiles résidentielles. L’opérateur propose désormais un mini-boîtier relais 3G qui s’ajoute à la Freebox Revolution, « conçue dès l’origine pour intégrer » ce type de fonctionnalité d’amplificateur réseau à domicile, indique ITespresso.fr.

Rappelons que les femtocell présentent l’avantage d’améliorer les communications mobiles depuis le domicile en s’appuyant sur le réseau fixe de l’abonné (ADSL principalement aujourd’hui) pour le transport des données vers les infrastructures de l’opérateur. Très efficace pour les résidences en limite de réseau mobile qui captent mal le signal.

Femtocell gratuite

C’est une bonne nouvelle pour les détenteurs de la Freebox Revolution : l’option Femto Freebox est gratuite (hors frais d’envoi de 10 euros) quel que soit le mode d’accès (ADSL, fibre, et bientôt VDSL2). Ce n’est pas le cas de tous les concurrents. Néanmoins, la femtocell de Free se limite à la Freebox Revolution et son forfait associé. La Freebox HD n’en profite visiblement pas, malgré son récent lifting.

Free met en avant la facilité d’usage de sa solution : « La Femto ne nécessite ni branchement de câble ni activation particulière. La connexion du mobile à la Femto est automatique dès qu’un abonné mobile Free se trouve à proximité d’une Freebox Révolution équipée d’une Femto. »

Elargir le réseau 3G

Une offre qui élargit visiblement l’accès au réseau mobile de Free à l’ensemble de ses abonnés et non aux seuls membres du foyer. Une façon d’élargir les capacités du réseau 3G de l’opérateur en construction. Néanmoins, les femtocell ne seront pas prises en compte par le régulateur dans ses obligations de couverture du territoire. Rappelons que Free Mobile doit avoir couvert 75% du territoire début 2015 et 90% en 2018. Contre 45 à 50% en avril dernier.

Cette première génération d’amplificateur réseau à domicile est vouée à évoluer pour proposer des « services encore plus innovants ». Mais Free se garde bien de préciser lesquels pour le moment.

crédit photo © Yabresse – shutterstock


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur