Free lance une offre WiMax nationale

Régulations

Le FAI prend une nouvelle fois tout le monde de court. Les abonnés haut débit du fournisseur pourront bénéficier d’un service d’accès à Internet sans fil dans les grandes villes métropolitaines

Le trublion de l’Internet surprend à nouveau. Après avoir lancé sans la moindre publicité son service de renseignements téléphonique gratuit (lire notre article), le groupe annonce aujourd’hui que sa filiale IFW ”

va rendre accessible aux abonnés Free son offre WiMax“. La technologie d’accès radio haut débit, à haute couverture sera donc accessible à tous les abonnés de Free à haut débit plus d’ 1,6 million d’utilisateurs en France). L’offre sera disponible dans les prochaines semaines. Selon le communiqué, le FAI utilisera la licence nationale achetée à Altitude Télécom par IFW, une filiale d’Iliad. En effet, IFW exploite une licence valable sur l’ensemble des régions métropolitaines dans la bande de fréquences 3,5 GHz. Les équipements sont fournis par Alvarion. Le service WiMax basé sur l’infrastructure déployée depuis ces deux dernières années sera étendu à l’ensemble des abonnés Free Haut Débit dans les semaines qui viennent, indique le groupe dans son communiqué. Concrètement, l’abonné Free Haut Débit, équipé d’un terminal compatible avec le réseau IFW, pourra bénéficier d’un service d’accès à Internet sans fil dans les grandes villes métropolitaines avec un débit d’environ 2 Mb/s. La concurrence agacée On ne connaît pas les détails commerciaux de cette offre, sera-t-elle incluse dans le forfait à 29,90 euros du FAI ? Sera-t-elle à terme ouverte aux non abonnés ? Par ailleurs, quid du “terminal compatible” ? Il sera certainement nécessaire d’acquérir une carte PC compatible Alvarion à brancher sur son laptop. Cette offre va-t-elle concurrencer frontalement la 3G des opérateurs mobiles ? Il y a des chances. Mais Free peut aussi se contenter d’étendre sa base d’abonnés dans les zones pas ou mal couvertes par le DSL. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le service de presse d’Iliad semble injoignable. Iliad ambitionne “de capitaliser son expérience acquise en matière de stimulation de la concurrence et de l’innovation pour promouvoir les services sans fil aux conditions les plus attractives à destination des consommateurs”. Et en profite pour lancer un pic contre ses concurrents en expliquant que cette volonté “rencontre une opposition forte d’opérateurs”. Ces derniers ont en effet demandé d’abroger la licence nationale de Free. Le Conseil d’Etat devra trancher. Il faut en effet rappeler que le régulateur va distribuer des licences régionales et que Free est le seul à disposer d’une licence nationale. Changement brutal d’attitude Iliad, la maison mère de Free, avait pourtant souvent répété que le WiMax était pour lui un enjeu à moyen terme. Il faut croire que non. Michaël Boukobza, directeur général d’Iliad déclarait en mars dernier: “Nous voulons proposer une offre nomade à nos clients utilisant la technologie Wi-Max dans quelques années”. Dans quelques années… Lors de l’acquisition de la licence, en septembre 2005, Xavier Niel, directeur délégué en charge de la stratégie d’Iliad expliquait: “le WiMax est une option pertinente à horizon 3 à 5 ans pour le développement du Groupe en complément des activités actuelles de Free.” Free est passé maître dans l’art de la communication…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur