Free Mobile : Éric Besson salue l’arrivée du quatrième opérateur cellulaire français

Régulations

À la suite d’une conférence de presse organisée mardi matin par le groupe Iliad, Éric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, a salué l’arrivée du quatrième opérateur de réseau mobile sur le marché français .

Le ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, Éric Besson, s’est félicité du « lancement commercial du quatrième opérateur de réseau mobile » en France.

« Depuis la libéralisation en 1996 du marché des télécommunications, la concurrence a été le principal moteur de la baisse des prix et de l’innovation. Après avoir été un leader mondial du dégroupage et de la télévision par ADSL, le groupe Iliad contribue à nouveau à la révolution numérique en rendant plus abordables les services mobiles, » a déclaré le ministre par voie de communiqué. Cette intervention avantageuse pour l’opérateur alternatif fait suite à la présentation de l’offre Free Mobile par Xavier Niel, vice-président du conseil d’administration et directeur général délégué à la stratégie d’Iliad.

Free a bénéficié de « conditions financières plus favorables » pour se lancer

Le lancement du quatrième opérateur cellulaire français est le fruit d’une décision gouvernementale du 12 janvier 2009. Celle-ci a permis l’arrivée d’un nouvel entrant grâce à l’obtention de « conditions financières plus favorables » : 240 millions d’euros pour une licence 3G au lieu des 619 millions d’euros déboursés par chacun des concurrents mobiles de Free, à savoir « les historiques » que sont Orange, SFR et Bouygues Telecom.

En décembre 2009, la candidature de Free Mobile a été retenue par les autorités à la suite d’une procédure d’attribution de fréquences. Le mois suivant, l’opérateur spécialisé dans l’accès internet haut débit a été autorisé à exploiter un réseau mobile de troisième génération (3G). Près de deux ans plus tard, son offre commerciale « illimitée » à moins de 20 euros par mois est enfin lancée. Orange qui domine le marché mobile français, s’est d’ores et déjà déclaré prêt à répondre à l’arrivée très médiatisée de Free sur ce segment.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur