Free ouvrirait des boutiques pour son offre 3G

Cloud

L’opérateur internet pourrait ouvrir 500 boutiques afin de développer sa vente de forfait mobile. Une initiative qui remettrait en cause son système de service on-line.

Ce ne sont que des si, mais la rumeur est bien là. Selon La Tribune, Free voudrait avoir pignon sur rue. Autrement dit, ouvrir des boutiques commerciales physiques qui permettrait à la filiale d’Iliad de commercialiser ses produits par l’intermédiaire d’agents commerciaux et, donc, nouer un contact de proximité jusqu’alors étranger à sa stratégie de développement.

L’offre de l’opérateur se caractérise en effet par un modèle économique qui a fait ses preuves, puisqu’en proposant uniquement des abonnements à distance (Internet et téléphone), la filiale d‘Illiad a réalisé des économies conséquentes tout en se positionnant comme le premier opérateur Internet alternatif avec 4,4 millions d’abonnés.

Une stratégie de vente à moindre coût qui lui a permis de proposer ses abonnements à prix cassés. Mais ce dernier est en course pour décrocher la 4e licence 3G. Ce qui l’amènerait à changer son fusil d’épaule, car les ventes de forfaits mobile sur Internet n’ont pas connu jusque là de franc succès.

Pour autant, Free ne foncerait pas tête baissée, car l’ouverture de ses boutiques est à mettre sous le coup d’une double condition. Premièrement, Free n’a pas encore officiellement la 4e licence 3G et, deuxièmement, l’ouverture de ces magasins ne se ferait qu’en cas d’échec des ventes en ligne. De plus, l’opérateur devra faire face à ses concurrents SFR, Bouygues Telecom et, le plus imposant, Orange avec 700 boutiques officielles à travers la France.

Un minimum de 500 vitrines est donc vitale pour Free afin de se rendre plus visible sur le marché des mobiles, dont le contact humain en service clientèle est important. Pendant que les rumeurs se profilent, rappelons que la fameuse 4e licence 3G n’est pas encore attribuée, au cas où Free ne l’obtiendrait pas, tout ces «si» auront fait beaucoup de bruit pour pas grand-chose…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur