Free quatrième opérateur mobile avant Noël?

Réseaux

L’unique candidature à la quatrième licence mobile permettra à l’Arcep de rendre ses conclusions début 2010 au plus tard.

L’attribution de la quatrième licence mobile est aujourd’hui un faux suspens. A moins d’un retournement de situation de dernière minute à trois jours de la limite du dépôt des dossiers de candidatures, le quatrième opérateur mobile sera Free. La filiale d’Iliad est en effet le seul candidat a soutenir officiellement sa candidature, tous les concurrents potentiels ayant jeté l’éponge. La question est donc désormais de savoir quand.

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a jusqu’à mai 2009 pour rendre sa décision. Mais « si nous n’avons qu’un dossier à examiner, la décision sera prise avant Noël. Sinon début 2010. », a indiqué Jean-Claude Silicani, le président de l’Autorité, dans une interview accordée au quotidien Le Monde. Une accélération des délais d’autant plus logique que Free avait déjà présenté le seul dossier de candidature pour l’attribution de la quatrième licence mobile en 2007. Un dossier que l’Arcep connaît dont déjà en partie.

Reste l’inconnue Sarkozy. En septembre dernier, le chef de l’Etat se déclarait « sceptique et réservé » sur l’intérêt d’un quatrième opérateur mobile en France, surtout un acteur qui vise à casser les prix (ce qui restera à vérifier). Pour Jean-Claude Silicani, le chef de l’Etat n’est pas opposé au dossier « puisqu’il a laissé publier le décret [de dépôt ». Un faux problème, donc, parti d’une simple opinion comme peut en avoir « tout citoyen » mais qui ne « porte pas atteinte à l’indépendance de l’Arcep ». Jean-Claude Silicani affirme d’ailleurs n’avoir reçu aucune pression de l’Elysée, de Matignon ou d’un élu influent. La route de Free sur le marché de la téléphonie mobile est donc toute tracée…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur