Free se rapproche des 10 millions d’abonnés mobiles

OperateursRéseaux

Free a recruté 480 000 nouveaux abonnés mobiles au troisième trimestre. Et revendique 14% du marché.

Iliad a publié, le 12 novembre en fin d’après-midi, ses résultats du troisième trimestre 2014. Comme les précédents, ils continuent de suivre une courbe ascendante, tant sur le chiffre d’affaires qu’en nombre d’abonnés.

Le segment mobile se voit ainsi enrichi de 480 000 nouveaux clients pour dépasser, au 30 septembre, les 9,57 millions d’abonnements. Le groupe revendique aujourd’hui 14% du marché mobile et se place comme premier recruteur sur ce marché. Rappelons que l’opérateur s’est fixé pour objectif d’atteindre les 25% du marché, sans nécessairement s’être fixé d’échéance.

15,4 millions d’abonnés

Plus modeste, la croissance des abonnés fixe se limite à 70 000 nouvelles souscriptions. 5,8 millions de foyers disposent d’une Freebox aujourd’hui. En cumulé, le nombre d’abonnés mobiles et fixes s’élève à près de 15,4 millions. En hausse de 3,7% par rapport au deuxième trimestre. Légèrement en baisse par rapport au précédent trimestre, l’Arpu (le revenu mensuel moyen par abonné) rejoint son niveau du début d’année à 35,50 euro.

Cela se traduit par un chiffre d’affaires qui dépasse le milliard d’euros (1,05 milliard) pour le deuxième trimestre consécutif. Soit une hausse annuelle de près de 12% indéniablement tirée par l’activité mobile. Bien qu’encore inférieure aux revenus fixe, le chiffre d’affaires du mobile bénéficie d’une croissance annuelle de 29,6% à 416 millions d’euros. C’est la première fois que Free franchit les 400 millions de chiffre d’affaires avec l’offre mobile. Le fixe, malgré ses 642 millions de chiffre d’affaires, se contente d’une hausse de 2,6%.

Vers les 4 milliards en 2014

Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires total dépasse les 3 milliards. Iliad devrait terminer l’année 2014 à plus de 4 milliards et pourrait bien franchir les 10 millions d’abonnés mobiles.

Après avoir un temps regardé du côté de l’Amérique pour assurer sa croissance avec l’offre de rachat de T-Mobile, finalement abandonnée, Iliad se recentre sur le marché français. Son dirigeant Xavier Niel a laissé entendre le lancement prochain de nouvelles offres, son intérêt pour les futures fréquences dans la bande des 700 MHz et, en conséquence, son désintérêt pour Bouygues Telecom dont l’acquisition avait été envisagée suite à l’échec du rachat de SFR par ce dernier.


Lire également
Free, passe le milliard d’euros de revenus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur