Free teste la 4G+ sur la bande des 1800 MHz

4GMobilité

L’Arcep a autorisé Free à tester la 4G+ dual carrier, avec 20 MHz en 2600 MHz et 5 MHz en 1800 MHz. Le débit maximal passe ainsi de 150 Mb/s à 187,5 Mb/s.

Free vient de recevoir l’autorisation de l’Arcep lui permettant de tester la bande des 1800 MHz pour augmenter le débit de ses offres mobiles. Une bande de fréquence habituellement réservée à la 2G.

Le Petit-Quevilly (Seine-Maritime) pourra ainsi profiter d’un débit de 187,5 Mbit/s sur le réseau 4G de Free, via l’utilisation simultanée de deux porteuses (dual carrier), contre 150 Mbit/s habituellement proposés aux clients de l’opérateur télécoms.

Une fois cette phase de test terminée, Free devrait décrocher le droit de récupérer 15 MHz dans la bande des 1800 MHz pour booster ses offres 4G. Il faudra toutefois attendre 2016 pour que ce changement se concrétise.

Ce procédé consistant à réutiliser des bandes de fréquence de la 2G est connu sous le nom de refarming. Il a permis à Bouygues Telecom de booster sa couverture 4G à bon compte.

Le dual carrier se démocratise

La 4G+, ou 4G dual carrier, propose des débits améliorés via l’utilisation simultanée de deux plages de fréquences différentes. Voici la carte des réseaux 4G/4G+ des opérateurs, sans refarming :

  • Orange : 20 MHz en 2600 MHz et 10 MHz en 800 MHz, soit 225 Mbit/s maximum ;
  • SFR : 15 MHz en 2600 MHz et 10 MHz en 800 MHz, soit 187,5 Mbit/s maximum ;
  • Bouygues : 15 MHz en 2600 MHz et 10 MHz en 800 MHz, soit 187,5 Mbit/s maximum ;
  • Free : 20 MHz en 2600 MHz, ce qui fixe le débit maximal de ses offres à seulement 150 Mbit/s.

Coup de boost via le refarming

Le refarming des fréquences 2G des 1800 MHz permet d’ores et déjà à Bouygues Telecom de disposer de 20 MHz complémentaires… et d’une excellente couverture, le réseau étant déjà en place. La société peut ainsi proposer des offres à 225 Mbit/s (20+10 MHz) voire à 262,5 Mbit/s (20+15 MHz).

Cette possibilité devrait être également offerte aux autres opérateurs mobiles à compter de mai 2016. Un délai qui permettra de s’assurer que les acteurs des télécoms ne lèveront pas trop rapidement le pied sur les investissements dédiés aux nouvelles fréquences.

Orange, SFR et Bouygues disposeront tous trois de 20 MHz de bande passante sur la bande des 1800 MHz, Free devant se contenter de 15 MHz. Voici le tableau des offres 4G+ avec refarming :

  • Orange : 20 MHz en 2600 MHz, 10 MHz en 800 MHz, 20 MHz en 1800 MHz, soit 300 Mbit/s maximum ;
  • SFR : 15 MHz en 2600 MHz, 10 MHz en 800 MHz, 20 MHz en 1800 MHz, soit 262,5 Mbit/s maximum ;
  • Bouygues : 15 MHz en 2600 MHz, 10 MHz en 800 MHz, 20 MHz en 1800 MHz, soit 262,5 Mbit/s maximum ;
  • Free : 20 MHz en 2600 MHz et 15 MHz en 1800 MHz, soit 262,5 Mbit/s maximum.

Le triple carrier en soutien

Cette débauche de bandes de fréquence devrait permettre également de voir débarquer des offres ‘triple carrier’ agrégeant 3 porteuses. Cette possibilité n’est ouverte aujourd’hui qu’à Bouygues, qui – avec 45 MHz de fréquences – pourrait proposer des forfaits à 300 Mb/s.

En 2016, presque tous les opérateurs aligneront les 40 MHz nécessaires pour les 300 Mbit/s. Seule exception, Free, qui devra se contenter d’offres à 262,5 Mbit/s en dual carrier. L’opérateur est toutefois sur les rangs pour récupérer de nouvelles fréquences dans la bande des 700 MHz, lesquelles seront mises en vente en 2015.

Sur le même thème

Le déploiement de la 4G repart à la hausse en France
4G : la France va-t-elle rattraper la Corée ?
Quiz Silicon.fr – La 4G, comme si vous y étiez !

Crédit photo : © Christophe Lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur