Free : une Révolution pour la nouvelle Freebox? (mise à jour)

Réseaux

Free a enfin dévoilé sa nouvelle Freebox qui se distingue essentiellement par la présence d’un disque dur de 250 Go.

Xavier Niel, l’emblématique patron d’iLiad/Free, a dévoilé ce matin à la presse la nouvelle Freebox V6. Baptisée Freebox Révolution (un cran marketing au dessus de l’Evolution de SFR), ce nouveau modem/routeur passerelle multimédia est le résultat de deux ans de développements. Et ça se voit.

D’abord au niveau des boîtiers. Dessinés par Philippe Starck, les Freebox Player (le décodeur vidéo) et Freebox Server (modem/routeur) se distinguent par un design sobre et lisse avec boutons tactiles et affichage numérique incrusté en façade, aux formes rectangulaires et entièrement noir anthracite. Un design qui rapproche plus la nouvelle Freebox d’un lecteur DVD de salon que d’un modem de communication. Voila qui tranchera avec les modèles précédents au design relativement brut.

La révolution continue à l’intérieur. Côté « serveur », le boîtier de Free intègre une palanquée d’interfaces de connexion : switch 4 ports gigabit Ethernet, 3 ports USB 2.0 (dont un en façade), 1 port eSATA, entrée/sortie audio stéréo (que mettent en valeur les deux haut parleurs intégrés), Wifi 802.11n (jusqu’à 450 Mbit/s selon Free) et la possibilité de connecter jusqu’à 8 combinés DECT. ADSL et fibre optique sont supportés en standard avec basculement automatique de l’un à l’autre (utile lorsque l’abonné ADSL bénéficiera d’une liaison optique à domicile).

Mais l’innovation vient principalement de la présence d’un disque dur de 250 Go (contre 40 Go précédemment) qui migre donc du décodeur vidéo (le Player) vers le modem (le Server). Disque qui transforme ainsi le boîter en serveur NAS (network attached storage) pour partager les contenus entre les différents terminaux de lecture du domicile pour peu qu’ils supportent le protocole UPnP.  Et Freebox Connect, une application iPhone annoncée pour janvier prochain, permettra de piloter le serveur depuis son smartphone Appel ou iPad.

De son côté, le Freebox Player s’appuie sur un processeur basse consommation Intel Atom CE4100 à 1,2 GHz. Il permettra notamment la lecture des vidéos en haute définition 1080p. Qui plus est, le boîtier intègre un lecteur Blu-ray (ainsi que DVD, CD audio…). Free ajoute qu’en appuyant sa solution sur un système Linux open source, il invite les développeurs à contribuer à la création de nombreuses applications qui seront mises à disposition sur le Freestore, la vitrine applicative de la Freebox. La présence, toujours en standard, des boîtiers CPL Freeplug assurera la liaison entre le Server et le Player (connecté au téléviseur) par le réseau électrique du domicile.

L’interface TV a totalement été revue. Elle introduit notamment le mode Picture-in-Picture, un contrôle parental renforcé, une nouvelle documentation des programmes, etc. Elle se pilote à l’aide d’une nouvelle télécommande (également designée par Starck) dotée d’accéléromètre et d’un gyroscope à 3 axes qui permettra d’interagir plus facilement qu’avec les boutons de direction (notamment pour surfer sur Internet depuis le poste télévisé). Autre nouveauté, la Freebox Révolution sera livrée avec un gamepad pour jouer, notamment en réseau. Dans ce cadre, le partenariat passé avec l’éditeur Gameloft permet de fournir les premiers contenus avec une poignée de titres (Asphalt 5, N.O.V.A. Near Orbit Vanguard Alliance, Real Football 2011, Uno, Let’s Golf 2 et Gangstar 2) qui s’enrichiront de nouveaux jeux au fil du temps.

Mais la révolution vient aussi du tarif. On s’y attendait, Free a augmenté les siens. Si l’offre est toujours proposée à 29,99 euros/mois, elle s’accompagne d’une petite mise à jour : « Option de mise à disposition de la boucle locale dédiée à 5,99 euros/mois. » Autrement dit, l’offre en dégroupage total s’élèvera à 35,98 euros désormais. Il reste cependant à préciser si ce nouveau tarif intègre la future augmentation de la TVA de 5,5 % à 19,6 % sur la partie consacrées aux services audiovisuels de la facture et qui devrait avoisiner les 3 euros comme la officiellement annoncé Orange de son côté. Ces 3 euros sont-ils inclus dans l’augmentation des 5,99 euros? Sur scène, Xavier Niel ne l’a pas précisé.

Mais les abonnés n’y perdront pas forcément au change. Iliad décide en effet d’intégrer dans le forfait les communications vers tous les mobiles en France en plus des communications vers les fixes, localement et dans une centaine de destination à l’international. Selon Free, cette offre pourrait permettre à ces clients d’économiser jusqu’à 120 euros par an sur sa facture de téléphonie mobile, en réduisant la taille du forfait mobile. Une véritable déclaration de guerre en direction des opérateurs mobiles en vue de l’arrivée de Free sur ce marché en 2012. Révolutionnaire (du marché) dans l’âme, Free a conservé son esprit de provocation.

La Freebox Revolution se décompose en Player (le lecteur multimédia) et Server (le modem qui fait aussi office de serveur de stockage)
La Freebox Revolution se décompose en Player (le lecteur multimédia) et Server (le modem qui fait aussi office de serveur de stockage)

Caractéristiques du Freebox Server
Port
ADSL / ADSL2+ ANSI T1 413 / ITU G.992.1, G.992.3, G.992.5 Annex A – 4 ports Ethernet 10/100/1000 Base-T – Port SFP – 2 ports USB 2.0 – Port e-SATA – Entrée / sortie audio stéréo avec haut-parleurs intégrés – Port FXS (Téléphonie) – WiFi 802.11b/g/n 3×3 450 Mbps 2.4 Ghz – Station de base DECT CAT I/Q – Disque dur interne de 250 Go – Processeur ARM9 1.2GHz avec RAM 512 Mo – Bruit inférieur à 37dB (disque dur en fonctionnement) – WiFi WEP 64 et 128 bits / WPA / WPA2 – Restriction par adresse MAC – Appairage rapide WPSServices : – Serveur DHCP avec baux statiques – NAT / relais DNS / Firewall – Serveur FTP / Web administration – Serveur CIFS (NAS) – Serveur Audio / Radio Internet – Serveur de téléchargement BT / HTTP / FTP – Support des systèmes de fichiers NTFS / FAT32 / Ext – Alimentation en courant continu 12V / 3A max – Dimensions (L x H x P) : 310 x 70 x 220 mm – Poids : 1.5kg

Caractéristiques du Freebox Player
Connexions multimédias : Périphérique USB, via UPnP – Formats de lecture de photos : GIF, JPEG, PNG – Formats de lecture de musique : MP1, MPEG4 AAC – Formats de lecture de vidéos : Prise en charge des codecs – H.264/MPEG-4 AVC, MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4, VC1, DivX – Processeur Intel ATOM 1,2 Ghz – Lecteur DVD Blu-ray, CD-DA, CD-ROM; CD-R, CD-RW, – DVD-ROM, DVD+-R DVD+-RW, BD-ROM, BD-R, BR-RE – Tuner TnT – Entrée antenne : Coaxiale 75 ohms (IEC75) – DVB-T ETSI EN 300 744 – Système audio : Mono, Stéréo, Dolby Digital Plus – DTS 2.0 + Digital out – Vidéo Sortie Péritel (SD) – Sortie HDMI 1.3 jusqu’à 1080p60 Hz -Caractéristiques électriques : 12V DC – Courant : veille : 700mW (60mA) max – vidéo : 15W (1.3A) A max – vidéo et disque optique : 25W (2A) max -Dimension (L x H x P) : 310 x 70 x 220 mm – Poids (emballage compris) : 3 kg -Poids du produit : 2 kg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur