FreeBSD 10.0 joue la carte de la virtualisation, et de Clang

LogicielsOpen Source

Clang et pkg deviennent les outils par défaut de compilation et de gestion des paquets de FreeBSD 10.0. Le système progresse également dans le secteur de la virtualisation.

Une nouvelle version majeure de FreeBSD vient de voir le jour, la 10.0. Une annonce importante pour la communauté open source, mais aussi – dans une moindre mesure – pour les utilisateurs d’OS X, le système d’exploitation d’Apple reprenant certains éléments de FreeBSD.

Première grosse nouveauté de cette mouture, l’abandon complet de GCC au profit de Clang pour la compilation du système et de ses applications, sur les plates-formes x86 et ARM.

Le compilateur Clang, qui s’appuie sur le projet LLVM, adopte une licence plus permissive que la GPL du GCC. Un élément intéressant pour ceux souhaitant s’affranchir de l’aspect viral de cette licence.

Autre changement important, pkg est maintenant l’outil par défaut pour l’installation de logiciels. Ce gestionnaire de paquetages de nouvelle génération fait ainsi ses grands débuts en solo dans FreeBSD.

Gros efforts sur la virtualisation

Du côté de la virtualisation, nous notons l’intégration de pilotes paravirtualisés qui permettront de faire fonctionner FreeBSD de façon optimisée sous Hyper-V et KVM. L’hyperviseur sous licence BSD bhyve est par ailleurs fourni avec FreeBSD 10.0.

FreeBSD 10.0 progresse dans de nombreux autres domaines, dont la gestion des fichiers. Ainsi, ZFS gagne le support de nouveaux mode de compression, la couche iSCSI a été entièrement révisée et une implémentation kernel de Fuse fait son entrée.

Autre avancée, le support officiel du Raspberry Pi, le pico-ordinateur low cost anglais vendu à plus de 2 millions d’exemplaires.

Crédit photo : © FreeBSD Foundation


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les logiciels open source ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur