Freescale : la mémoire ‘universelle’ MRAM trouve ses premiers clients

Régulations

La mémoire magnétorésistive MRAM est commercialement disponible dans sa
version 1Mo, et la famille s’agrandit

FTF 2007, Orlando – L’annonce par Freescale de la première mémoire MRAM (Magnétorésistive Random Access Memory) – dite ‘universelle’ car elle associe les performances et le support physique des SRAM (mémoires vives) et la non volatilité des nvRAM – a été saluée comme l’une des grandes découvertes de l’année 2006, et d’ailleurs classée ‘produit de l’année’ par de nombreux experts.

Elle n’était cependant disponible jusqu’à présent que dans une version de test et d’évaluation.

Freescale vient d’annoncer le passage en production industrielle du modèle MR0A16A, un composant MRAM en 1Mo, avec une mémoire asynchrone en 3,3 volts, et le support de température de 0 à 70 degrés.

Le modèle MR2A16AV, MRAM en 4Mo, devrait suivre rapidement. Plus capacitaire, mais également plus performant, il reprend la même puissance électrique de 3,3 volts, mais dans une envelopper thermique élargie, de -40 à +105 degrés.

Et Freescale de confirmer qu’il va continuer à alimenter sa gamme de mémoires MRAM, avec une famille qui devrait atteindre 9 produits avant la fin du troisième trimestre.

La disponibilité en volume de la MRAM va permettre à l’industrie de proposer de nouveaux produits ou nouvelles fonctionnalités qui vont augmenter la dose d’intelligence embarquée. Ce que la non volatilité associée à la performance de la mémoire classique autorise.

Des secteurs comme l’aéronautique et le militaire, l’industrie et l’automobile, devraient en particulier tirer rapidement profit des capacités d’‘instant on’(accès immédiat aux données) et de protection des données en cas de coupure de l’énergie.

Quant aux prix, ils peuvent paraître lourds rapportés au Mo (là où à prix égal ils se mesurent en Go sur les mémoires classiques), à 9,90 $ l’unité par 10.000 livrées à l’intégrateur pour la MRAM 1 Mo, ou 24,90 $ pour les 4Mo.

Il faut cependant rappeler qu’il s’agit d’une technologie nouvelle, au développement et aux chaînes de production encore très loin d’être amortis. Et surtout qu’elle vise des applications bien spécifiques pour lesquelles la sécurité matérielle reste une priorité qui l’emporte sur le prix…

L’écriture des données sur la MRAM >>>


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur