Freescale présente un processeur surpuissant… pour les applications réseau

Réseaux

Avec ses QorIQ AMP, Freescale va proposer des composants Power qui comprendront jusqu’à 12 cœurs cadencés à 2 GHz. Du très lourd.

La gamme de processeurs QorIQ de Freescale s’enrichira prochainement de références de la série AMP (Advanced Multiprocessing). Au menu, la présence d’un nouveau cœur, l’e6500. Ce dernier adopte l’architecture Power 64 bits et est capable de gérer deux threads. Il intègre également une unité AltiVec, créditée d’une puissance de calcul pouvant atteindre les 240 gigaflops.

Le tout sera gravé en 28 nanomètres (nm), avec des fréquences de fonctionnement pouvant atteindre les 2,5 GHz. À ce niveau de performances, il est presque dommage que la firme réserve cette technologie aux seules applications réseau (routeurs, passerelles, stockage…).

Freescale a dévoilé les différentes familles de processeurs AMP. Le bas de gamme sera représenté par des puces pouvant intégrer jusqu’à 4 cœurs physiques (8 cœurs logiques) avec une fréquence de fonctionnement maximale de 1,6 GHz. La firme promet une consommation électrique située en dessous des 10 W. Le milieu de gamme sera occupé par des composants disposant d’un maximum de 6 cœurs physiques (12 cœurs logiques) cadencés à 2,5 GHz. Enfin, pour le haut de gamme, la société évoque des solutions pourvues de 12 cœurs physiques (24 cœurs logiques) cadencés à 2 GHz.

Le premier produit annoncé vise ce dernier segment de marché. Le T4240 inclura en effet 12 cœurs physiques ‘bithreads’. Il devrait se montrer quatre fois plus rapide que son prédécesseur octocœur de la gamme P4, le P4080, avec une consommation électrique réduite de moitié. De quoi assurer les tâches les plus lourdes. Ce composant est attendu pour début 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur