Freescale réduit la voilure, 1.000 suppressions de postes

Cloud

Paradoxe de l’économie, Freescale confirme la progression de ses résultats, mais se sépare de 1.000 employés? pour ‘accélérer le développement de nouveaux produits’ !

Freescale, l’ancienne division semi-conducteurs de Motorola, affiche une nette progression depuis sa séparation du groupe. Même si ses résultats au troisième trimestre enregistrent un fléchissement de 2% de son chiffre d’affaires par rapport au deuxième trimestre, d’une année sur l’autre ce dernier progresse de 16% à 1,43 milliard de dollars.

Sur son troisième trimestre fiscal, clos le 2 octobre, Freescale a dégagé un bénéfice net de 57 millions de dollars, soit 15 cents par action, à rapprocher des 106 millions de pertes affichées au troisième trimestre 2003. Les résultats de Freescale sont encore soumis à des ‘charges de séparation‘ liées à la séparation d’avec Motorola, 19 millions de dollars au troisième trimestre, et 25 à 30 millions de dollars pour le trimestre en cours. A ces charges viendront s’ajouter ce trimestre 65 millions de dollars pour la suppression de 1.000 postes. Le motif des licenciements laisse cependant rêveur? “accélérer le développement de nouveaux produits et? assurer une meilleure proximité avec les clients” ! Et augmenter les revenus des actionnaires ? Cette charge supplémentaire sera couverte par la progression attendue de la marge du groupe au quatrième trimestre, de 38% à 39%, pour un chiffre d’affaires qui devrait se placer dans une fourchette de 1,4 à 1,45 milliard de dollars. Le fondeur maintient donc ses objectifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur