Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

FTTH : l’Arcep propose un outil pour évaluer les coûts des réseaux optiques

Combien coûte le déploiement d’un réseau en fibre optique résidentiel (FTTH) pour une collectivité ? C’est pour aider à répondre à cette question que l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) met désormais à disposition son modèle de coût de simulation des déploiements de fibre optique. « Ce modèle permet de fournir une première estimation de l’investissement nécessaire pour la construction d’un réseau en fibre optique jusqu’à proximité immédiate de l’ensemble des logements dans une zone donnée, explique le régulateur. Il peut constituer un outil complémentaire d’aide à la décision pour les acteurs impliqués dans l’aménagement numérique du territoire. »

Ce modèle, développé par l’Autorité depuis un an, est désormais disponible sous forme d’une application en ligne sur cette page (néanmoins non en service à l’heure de la rédaction de ces lignes). Il est mis à disposition des collectivités territoriales et de leurs groupements, mais aussi des services de l’État (centraux et déconcentrés) ainsi que télécoms qui déploient la fibre. Ils doivent cependant effectuer une demande d’accès, en ligne, auprès de l’Arcep qui délivrera alors code utilisateur et mot de passe pour accéder à l’application web de simulation des coûts.

Accélérer le déploiement de la fibre optique

Les calculs des investissements nécessaires à la construction d’un réseau FTTH s’appuient notamment sur les différents niveaux de granularité géographique sur l’ensemble du territoire. À noter que les zones très denses (métropoles, quartiers très peuplés…) sont exclues de la simulation. Et celle-ci se limite aux déploiements effectués depuis le nœud de raccordement optique (NRO) jusqu’à proximité immédiate des logements de la zone considérée. Elle ne semble donc pas prendre en compte les derniers mètres de fibre qui relieront les logements des utilisateurs aux points de connexion en pieds d’immeubles.

En fournissant des outils de simulation des coûts, l’Arcep vise à aider à l’accélération du déploiement des réseaux très haut débit fixes en France. Coût que l’Autorité a globalement estimé à 21 milliards d’euros sur 15 ans. En parallèle, en juillet 2011, le gouvernement ouvrait un guichet de soutien de 900 millions d’euros pour les réseaux d’initiative publique (RIP) en direction des collectivités pour soutenir les projets FTTH. Une question qui touche l’ensemble de l’Europe. Bruxelles s’est ainsi récemment interrogé pour savoir comment réduire les coûts de déploiement du très haut débit.

Crédit photo © Zuchero – Fotolia.com

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

3 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

6 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

7 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

7 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

12 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago