FTTH : la Bretagne a la fibre Orange

OperateursRéseaux

Orange va déployer sa fibre optique sur une quinzaine de communes en Bretagne. De quoi couvrir environ 40 % de la population de la région. Le reste devra être assuré par les initiatives des collectivités locales.

Les Bretons n’ont pas que des chapeaux ronds, ils auront aussi la fibre. Bientôt. France Télécom-Orange annonce avoir signé, avec le préfet de la région Bretagne et le président du Conseil régional, une déclaration d’intention pour le déploiement en propre du réseau de fibre optique à domicile (FTTH). Déclaration d’intention qui doit déboucher, d’ici trois mois, sur l’établissement d’une convention. Rien ne sert de courir…

La convention vise à établir le cadre du déploiement du réseau de nouvelle génération afin d’en faciliter la pénétration dans les foyers. Elle entend fixer le partage du calendrier et de la visibilité du déploiement et servira d’outil de dialogue entre l’entreprise privée et les collectivités. Enfin, elle définira le périmètre des investissements d’Orange sur le projet. Autrement dit, un encadrement du fonctionnement public-privé vu comme indispensable pour inciter les opérateurs à installer leurs infrastructures dans les zones jugées non rentables. Dans ce cadre, l’État a récemment débloqué 66 millions pour déployer la fibre bretonne.

42 % de la population

Le futur réseau optique à très haut débit déployé par Orange concernera les Communautés d’agglomérations de Brest, Lorient, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Vannes, ainsi que les villes de Concarneau, Douarnenez, Fougères, Lannion, Morlaix, Saint-Martin des Champs, Vitré, et les villes bretonnes de Cap-Atlantique (Camoël, Férel et Penestin). Soit environ 42 % de la population de la région. D’autres villes pourraient venir rejoindre la liste. « Nous avons mis à l’étude l’inclusion de Guingamp », a déclaré Stéphane Richard, le PDG d’Orange.

Le réseau FTTH d’Orange sera ouvert à la concurrence comme le prévoit son offre de gros validée par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) début 2011 et qui permet de mutualiser les équipements entre plusieurs opérateurs pour les zones moyennement et peu denses. La fibre déployée en Bretagne devrait donc être disponible auprès d’Orange comme de ses concurrents pour les abonnés finaux.

Convention régionale

« Orange partage l’ambition des pouvoirs publics de déployer le très haut débit, et je confirme à cette occasion nos efforts sur les investissements dans la fibre, se réjouit Stéphane Richard. Dans le contexte économique actuel, elle est une étape décisive et concrète d’un déploiement intelligent du très haut débit. Cela montre bien la nécessité de travailler en complémentarité entre les investissements privés et publics. C’est un défi pour notre industrie et notre pays, en particulier pour la Bretagne où Orange accompagne l’innovation. » Le dirigeant fait notamment référence à Rennes où, historiquement, France Télécom exploite un centre de recherche.

Notons que, avec l’Auvergne, la Bretagne constitue la seconde région à entrer dans le cadre d’une convention entre l’opérateur et les collectivités locales pour le déploiement de la fibre optique à l’échelle régionale (les deux seules à ce jour à notre connaissance). Selon le plan de l’opérateur historique d’apporter le FTTH à 60 % de la population, la fibre bretonne devrait être déployée d’ici 2020.

Chaumont et Montargis aussi

Parallèlement à la Région Bretagne, Orange signait également une convention de déploiement de la fibre à Chaumont dont le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, est maire. Habitants et entreprises devraient pouvoir commencer à profiter du très haut débit localement dès 2012. « France Télécom-Orange annonce l’arrivée de la Fibre à Chaumont ce qui constitue un enjeu majeur pour l’attractivité économique du territoire. Je suis heureux que les nouveaux usages tels que la TV 3D, par exemple, deviennent, à compter d’aujourd’hui, une réalité pour tous », a déclaré Yves Parfait, directeur de programme Fibre Orange, lors de la signature. Le 21 mars, c’est la ville de Montargis qui avait droit aux faveurs d’Orange pour cheminer vers le FTTH dans le cadre d’une convention-cadre. L’opérateur s’y engageant, là aussi, à déployer sa fibre sur la commune en fonds propres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur