Fuite de données au Japon, 25.000 abonnés concernés

Sécurité

NTT DoCoMo premier opérateur japonais de téléphonie mobile, est victime d’une fuite de données qui concernent l’identité d’environ 25.000 de ses abonnés.

La première menace sur les fuites de données des opérateurs télécoms reste liée au vol d’informations personnelles par un salarié ou un intervenant de la société. Le japonais NTT DoCoMo, premier opérateur de téléphonie mobile au Japon, vient de l’apprendre à ses dépens. Une personne étrangère à la société a été découverte avec en sa possession les informations confidentielles de 24.632 clients de l’opérateur. Les informations dérobées concernent les abonnés mobiles et fixes de l’opérateur, et portent sur des données confidentielles comme le nom, l’adresse ou les numéros de téléphone. L’opérateur a lancé une enquête interne, mais estime que très probablement la fuite provient de l’intérieur, à savoir d’un salarié de la société. NTT DoCoMo a présenté ses excuses à ses abonnés, et s’est engagé à prendre toutes les mesures destinées à gérer de manière rigoureuse les informations concernant ses clients. Il serait peut-être temps…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur